Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo 13h15. Coiffure : la France est médaille de bronze de "coupe progressive"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
13h15 le samedi : "La France est médaille de bronze de la "coupe progressive"
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

L'équipe de France de coiffure est une habituée des podiums dans les compétitions internationales. La Coupe d'Europe de coiffure vient de se dérouler à Paris. Katia, 30 ans, s'est entraînée durant des mois pour décrocher une médaille. Extrait de "13h15 le samedi" du 26 septembre.

A 30 ans, Katia Prou est la doyenne des 22 membres de l'équipe de France qui a participé cette semaine à la Coupe d'Europe de coiffure à Paris. Exercer son métier qu'elle adore ne lui suffit pas. Elle vise l'excellence et s'entraîne dur pour finir sur le podium de l'épreuve "coiffure progressive".

"J'ai les miquettes", avoue la compétitrice en train de se préparer. "Visualise ta réussite. Tu es la meilleure ce soir et tu es chez toi", lui glisse à l'oreille son entraîneur juste avant le début de la compétition dans laquelle sont engagés pas moins de 36 pays. 5, 4, 3, 2, 1... Go ! C'est parti pour quinze minutes de stress et de concentration.

"Je ne voulais décevoir personne"

"On ne touche plus les cheveux !" dit au micro le juge-arbitre une fois le temps écoulé. "J'ai pris trop mon temps", affirme Katia à une autre coiffeuse qui a terminé cinq minutes avant la fin. Les jurés entrent alors dans la danse, allant de stand en stand pour noter les coupes effectuées sur des mannequins inanimés. "Les couleurs sont belles", estime-t-elle alors qu'un examinateur détaille son travail.

L'heure du verdict a enfin sonné, après tant de mois d'entraînement dans son salon de coiffure. La foule exulte quand le speaker appelle son nom pour recevoir la médaille de bronze. Katia rejoint en courant la scène, un drapeau tricolore à bout de bras. "C'est génial ! Je ne voulais décevoir personne et je suis super-contente", dit-elle en pleurant d'émotion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.