Société : une baisse de -6,8 % de la natalité enregistrée en France

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Société : une baisse de -6,8% de la natalité enregistrée en France
Société : une baisse de -6,8% de la natalité enregistrée en France Société : une baisse de -6,8% de la natalité enregistrée en France (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Tixier
France Télévisions
France 2
Nous faisons de moins en moins d'enfants en France. Une baisse constante est enregistrée depuis le Covid. Les explications avec Chloé Tixier, présente sur le plateau du 20 Heures, jeudi 3 août.

Il y a de moins en moins de naissances en France et le 1er semestre 2023 confirme la tendance. On compte 314 400 naissances, un chiffre en baisse de -6,8 % par rapport à 2022. "Sur la même période, le nombre de décès est presque aussi élevé. Résultat : le solde naturel, c'est-à-dire la différence entre les naissances et les décès, n’a jamais été aussi bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale", explique Chloé Tixier, présente sur le plateau du 20 Heures, jeudi 3 août.

Des conséquences sur l’économie

Comment cela s’explique-t-il ? "Déjà l’inflation peut freiner l’envie d’enfants : les coûts liés à l’arrivée d’un bébé sont élevés. Autre raison : l'inquiétude pour l'avenir. Pour certains Français, il est inenvisageable d’avoir un enfant dans un monde marqué par le Covid, la guerre en Ukraine, ou le réchauffement climatique", détaille Chloé Tixier. Moins d’enfants signifie donc moins d’actifs demain pour assurer le financement des retraites. "Une baisse qui peut contribuer à creuser le déficit du système. Autre secteur touché : l’immobilier. On change de logement quand la famille s’agrandit, donc s'il y a moins de naissances, il pourrait y avoir moins de transactions", souligne la journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.