Sécurité routière : les radars bientôt privatisés

L'État est sur le point de déléguer à des sociétés privées l'utilisation de certains radars de contrôles de vitesse afin de réaffecter les forces de l'ordre à d'autres missions.

France 2

Terminé les policiers au volant des voitures radars. Dès janvier 2017, ils seront remplacés par des employés de sociétés privées. Objectifs de l'État : augmenter l'efficacité des contrôles jour et nuit, rentabiliser les voitures radars qui circulent à peine plus d'une heure par jour faute d'effectifs et pouvoir réaffecter policiers et gendarmes à d'autres missions.

Les conducteurs inquiets

83% des automobilistes ne voient pas cette mesure d'un bon oeil, selon un sondage Harris Interactive pour 40 millions d'automobilistes. 76% estiment que ça va augmenter le prix des amendes. Ils craignent aussi que l'objectif de ces sociétés soit uniquement les bénéfices. Toutefois, l'analyse des photos sera toujours effectuée par un policier du centre de traitement des infractions à Rennes. D'ici deux ans, 121 véhicules radars supplémentaires vont être mis en circulation.

Le JT
Les autres sujets du JT