"Frigos Solidaires" : des frigos en libre-service pour les plus démunis

Lutter contre le gaspillage alimentaire, aider les plus démunis et créer du lien social, c'est l’idée des "Frigos Solidaires". Le concept se développe progressivement en France. 

Voir la vidéo
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un frigo en libre-service où chacun peut y déposer de la nourriture ou, selon ses besoins, peut venir en chercher, c’est le concept des "Frigos Solidaires". L’idée, explique le comédien Baptiste Lorber, c’est "qu’il y ait un commerçant, que ce soit un restaurateur, une boulangerie, une épicerie qui puisse sortir et rentrer ce frigo et le mettre à disposition en libre-service pour les gens dans le besoin." D’autre part, selon la comédienne Natoo, le concept est aussi "une petite solution" au gaspillage alimentaire : "En France, il y a neuf millions de tonnes de nourriture qui sont gaspillées chaque année et à côté de ça, il y a huit millions de personnes qui ont du mal à se nourrir correctement."

Les deux comédiens ont profité de leur notoriété pour promouvoir la cause des "Frigos Solidaires". Leur vidéo YouTube a été vue plus de deux millions de fois et est très partagée sur les réseaux sociaux. Le fait que "tous ces gens s’impliquent et surtout des jeunes", Natoo trouve ça "super positif"

Dounia Metboul a lancé le premier "Frigo Solidaire" en France

À l’origine de l’opération, une restauratrice du 18ème arrondissement de Paris, Dounia Metboul. La jeune femme a découvert le premier "Frigo Solidaire" à Londres. Après s’être renseignée sur le concept, elle s’est rendue compte "qu’il n’en existait absolument aucun en France". Alors avec sa mère, avec qui elle tient le restaurant La Cantine, elles ont lancé le premier "Frigo Solidaire" de l’Hexagone, en juin dernier.

Depuis le lancement de l’opération, quatre "Frigos Solidaires" ont déjà été inaugurés en France et une dizaine de cagnottes sont en cours pour en financer de nouveaux. Natoo veut être ambitieuse : "D’ici un an, on espère avoir plus d’une cinquantaine de frigos en France. Idéalement, ça serait vraiment d’en avoir partout, de trouver suffisamment de commerçants partenaires solidaires engagés pour cette cause et partants pour lancer cette initiative au sein de leurs villes."

\"Frigos Solidaires\" : des frigos en libre-service pour les plus démunis
"Frigos Solidaires" : des frigos en libre-service pour les plus démunis (BRUT)