L'Église part à la rencontre des victimes d'abus sexuels

Rétablir la confiance avec l'Église, c'est la mission de la Commission indépendante créée par les évêques de France. Ils font le tour du pays pour donner la parole aux victimes d'abus sexuels.

France 3

À Rouen (Seine-Maritime), la commission Sauvé reprend son tour de France des réunions publiques. Confronté à de nombreux scandales, l'épiscopat français a décidé en novembre 2018 de la création d'une commission indépendante. Elle est chargée d'établir un état des lieux sur les violences sexuelles contre des mineurs et des personnes vulnérables au sein de l'église depuis 1950. "Il m'a dit : 'Laisse-toi faire ça va aller. Ça a été très violent pour moi", témoigne une victime d'abus sexuel interrogée par France 3. Cet ancien enfant de chœur a été abusé pour la première fois quand il avait huit ans. 

La commission a rencontré des victimes

Afin de rompre le silence et de comprendre un système qui a brisé des vies, la commission a rencontré de nombreuses victimes. "Prenons la mesure du traumatisme qu'ont vécu ces personnes, nous prenons la mesure de l'enfermement qui a été le leur, dans le silence, pendant des dizaines d'années et de la souffrance qui en a résulté", explique Jean-Marc Sauvé, président de la Commission d'enquête sur les abus sexuels dans l'Église.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le psychanalyste Jean-Pierre Winter, le juge Antoine Garapon, Jean-Marc Sauvé et la secrétaire générale Sylvette Toche lors d\'une réunion de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l\'Eglise (Ciase), le 8 février 2018 à Paris.
Le psychanalyste Jean-Pierre Winter, le juge Antoine Garapon, Jean-Marc Sauvé et la secrétaire générale Sylvette Toche lors d'une réunion de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Eglise (Ciase), le 8 février 2018 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)