Égypte : les danseuses du ventre en péril

En Égypte, les électeurs sont appelés aux urnes lundi 26 mars. Le maréchal Sissi conserve le soutien de ses alliés occidentaux malgré la répression grandissante. Dernières victimes en date : les danseuses du ventre.

France 3

Sur les rives du Nil, elles font depuis plusieurs siècles la réputation des nuits du Caire (Égypte). Les danseuses orientales font partie de l'identité de la ville, un exercice de sensualité mise en péril par le retour du moralisme religieux. En quelques années, le nombre de danseuses du ventre au Caire est passé de plusieurs milliers à quelques dizaines seulement.

Chanteuse condamnée

En Égypte, les censeurs sont de plus en plus attentifs. Il y a quelques semaines, une danseuse russe devra répondre d'incitation à la débauche. Une chanteuse a récemment été condamnée à deux ans de prison pour des postures jugées trop suggestives.

Dans les rues du Caire, les tenues audacieuses se font plus rares. Les avocats du puritanisme multiplient les dérapages sur les plateaux de télévision. Les extrémistes religieux sont de retour au premier plan. Le président Sissi a besoin d'eux pour asseoir son pouvoir. La stabilité et la sécurité au détriment de la liberté, c'est le principe qui régit toute l'action du président Sissi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une danseuse du ventre en Egypte
Une danseuse du ventre en Egypte (France 3)