Santé : les Ehpad au bord de la crise de nerfs

Le mouvement de contestation des personnels des Ehpad avait mis en lumière leurs difficultés au quotidien. Débordements, personnels maltraités… Dans certains établissements, des équipes viennent désormais en support.

Dans cette maison de retraite de l’Oise, à Breteuil, il y a 56 résidents âgés dépendants qui vivent. Parfois très handicapés. 25 soignants en tout. Et comme dans la majorité des Ehpad, le personnel est en nombre insuffisant. Soins et repas n’attendent pas. "Ils se dépêchent, ils sont obligés, il manque du personnel", avoue une résidente. Il y a cinq ans, il y avait douze contrats aidés, il n’en reste plus que trois.
"Sans être mal traitants, nous ne sommes pas toujours bienveillants à cause de notre effectif qui n’est pas suffisant pour écouter un petit peu les personnes, leur laisser le temps, éviter de trop les presser", regrette la directrice de l’Ehpad, Agnès Beaumont.

Des psychologues pour accompagner

Dans un autre établissement, des espaces de dialogue ont été mis en place avec deux psychologues. "On essaye d’être avec les collègues, les supporter au mieux, les accompagner", témoigne l’un deux. Autre initiative : une salle de repos pour le personnel et des cours de yoga pour se relaxer. Le but, mieux gérer la tension. Ici, le personnel est suffisant avec 113 salariés pour 168 résidents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un résident d\'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018.
Un résident d'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)