Justice : l'aide-soignant d'Ehpad accusé de maltraitance a reconnu sa culpabilité

L'aide-soignant accusé de maltraitance sur une dame de 98 ans à l'Ephad d'Arcueil, dans le Val-de-Marne, a reconnu sa culpabilité devant les vidéos enregistrées en caméra cachée par la famille de la victime.

FRANCE 3

S'agit-il d'un cas isolé ? C'est ce que doit déterminer le procès de l'aide-soignant d'Arcueil (Val-de-Marne), accusé de maltraitance sur une pensionnaire de 98 ans. Vendredi 15 février, les deux filles de la victime ont fait face pour la première fois à l'aide-soignant qui a présenté ses excuses à la famille. L'homme de 57 ans, qui avait d'abord nié les faits lors de sa garde à vue, a fini par reconnaître sa culpabilité devant les vidéos enregistrées en cachette par la famille.

"J'ai pété un câble"

"J'ai pété un câble", dit-il pour expliquer les violences, la gifle et les cheveux tirés à l'encontre de la pensionnaire de l'Ehpad. Plusieurs familles ont été auditionnées pour tenter de savoir si cet incident était un cas isolé. Personne d'autre n'a fait état de maltraitance pour le moment, mais l'aide-soignant a été placé en détention provisoire en attendant son procès, reporté au 22 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un résident d\'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018.
Un résident d'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)