Cet article date de plus de neuf ans.

La centrale de Fessenheim à l'arrêt pour plusieurs semaines de travaux

Le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim a été mis à l'arrêt la nuit dernière, pour des travaux de renforcement de la sûreté qui ont été décidés à la suite de la catastrophe de Fukushima.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Vincent Kessler Reuters)

Cette série de travaux qui va
s'étaler sur plusieurs semaines, a été imposée à EDF par l'Autorité de sûreté
nucléaire (ASN) à la suite de la vaste inspection de sûreté des centrales
françaises lancée après la catastrophe de Fukushima.

Ces travaux, indispensables pour permettre une exploitation de prolongée de 10
ans pour Fessenheim, vont notamment consister à renforcer les
"radiers", les dalles de béton situées sous les réacteurs. Une
opération inédite. Dans cette perspective, le réacteur numéro 1 a été stoppé dans la nuit de vendredi à
samedi.

Mise en service en 1977, Fessenheim
est la doyenne des centrales atomiques encore en activité. Selon EDF, elle
produit 70 % de la consommation d'électricité d'une région comme l'Alsace,
où elle est située.

Fermeture programmée

En mars dernier, le réseau Sortir
du nucléaire et plusieurs associations alsaciennes avaient déposé un recours en
référé pour empêcher ces travaux. Recours rejeté mercredi par le Conseil
d'Etat. Les associations mettaient en avant le coût de ces travaux, entre 20 et
30 millions d'euros, pour une centrale promise à la fermeture à l'horizon 2018.
Et réclamaient sa mise au rencart anticipée.

Les travaux de consolidation des
radiers devraient être terminés fin juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nucléaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.