Cet article date de plus de cinq ans.

Centrale nucléaire de Flamanville : pour Greenpeace, l'incident n'est pas anodin

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Centrale nucléaire de Flamanville : pour Greenpeace, l'incident n'est pas anodin
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'incident survenu à la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) inquiète les associations telles que Greenpeace.

Ce jeudi 9 février, un incendie a eu lieu dans une salle des machines de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). Les secours ont quitté le site en milieu de journée. L'incendie qui s'est déclaré ce matin à 9h45 et qui a provoqué l'arrêt d'un des deux réacteurs est donc terminé. Aucun danger nucléaire assure les autorités, tout s'est passé dans des locaux techniques.

"Le parc nucléaire français vieilli"

Cinq employés auraient été incommodés par les fumées. Aucune victime n'est à déplorer, mais pour Greenpeace, l'incident n'est pas anodin. "Cet accident, que l'on veut minimiser, en réalité s'intègre dans une problématique plus large qui est que le parc nucléaire français vieilli, est en mauvaise santé, et qu'EDF n'a pas les moyens d'entretenir son parc", affirme Cyrille Cormier, chargée de campagne énergie Greenpeace France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.