Nice : une femme expulsée de son logement après la condamnation de son fils

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Nice : une femme expulsée de son logement après la condamnation de son fils
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Richier, R.Chapelard, T.Gauthier - France 2
France Télévisions

À Nice (Alpes-Maritimes), une mère de famille va être expulsée de son appartement et devra payer une amende en raison de son fils qui a été condamné pour trafic de stupéfiants.

Dans l’est de Nice (Alpes-Maritimes), une mère de famille va prochainement être expulsée de son logement. Elle devra aussi payer une amende. La raison ? Les agissements de son fils, majeur, qui a récemment été condamné pour trafic de stupéfiants. Une décision qui choque certains habitants. "Ce n’est pas juste. (…) C’est son fils qui a commis l’erreur donc ils n’ont pas à l’expulser", confie l’un d’entre eux.

Une première en France

Premier bailleur social du département, Côte d'Azur Habitat a mis en place depuis un an une convention avec le préfet des Alpes-Maritimes et le procureur pour être mis au courant des éventuelles condamnations des locataires. Cette procédure d’expulsion est une première en France. Les associations de défense du droit au logement et des droits de l’homme réfléchissent à de possibles recours alors que, depuis un an, 72 procédures similaires sont en cours par Côte d'Azur Habitat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.