Cet article date de plus de dix ans.

Isère : un maire UMP refuse de célébrer les unions de "même sexe"

Jacques Remiller, maire UMP de Vienne, veut faire jouer sa "liberté de conscience". Il a écrit à François Hollande, pour lui demander de respecter des propos tenus en novembre, selon "Le Figaro", lundi 20 mai.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un couple s'embrasse devant l'Hôtel de Ville à Paris, durant un rassemblement contre l'homophobie, le 15 novembre 2012.  (CITIZENSIDE.COM / AFP)

Il refuse, malgré la loi. Le maire UMP de Vienne (Isère) Jacques Remiller, opposé au mariage pour tous, a écrit à François Hollande pour lui rappeler ses propos de novembre 2012 "sur la liberté de conscience des élus", dans un entretien au Figaro, lundi 20 mai. L'élu a indiqué qu'il "refuse de célébrer les mariages de même sexe et [que] personne dans l'équipe majoritaire ne souhaite le faire", il envisage donc de prendre un arrêté municipal afin que les membres de l'opposition "puissent unir les couples gays".

"Pour moi, le mariage, c'est un homme et une femme, même si je reconnais le droit à chacun de vivre comme il l'entend", a ajouté l'élu. "Au congrès des maires, devant 15 000 maires et adjoints, j'ai entendu le président affirmer qu'il allait laisser le droit à la liberté de conscience aux élus", a ajouté Jacques Remiller. Il lui demande donc "de demander de respecter sa parole". Après un entretien avec François Hollande, le 21 novembre, le porte-parole de l'Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans), Nicolas Gougain, a pourtant assuré que l'expression "liberté de conscience" avait été abandonnée

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.