Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Le petit Tour de France de huit prisonniers à vélo

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
VALERIE COHEN ET FRANCK DETRANCHANT - FRANCE 3 LANGUEDOC-ROUSSILLON
Article rédigé par
France Télévisions

Ces détenus se sont élancés, lundi, près de Montpellier (Hérault) sur les traces des coureurs du Tour pour un raid cycliste de 550 km, censé favoriser leur réinsertion après leur sortie de prison.

Huit détenus vont refaire pendant six jours trois étapes courues pendant l'été par les concurrents du Tour de France. Les prisonniers sont partis lundi 16 septembre de Lavérune (Hérault), près de Montpellier. Ils doivent arriver samedi à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Ce raid cycliste de 550 km franchira quelques cols mythiques sur les traces des coureurs de la Grande boucle. Il est censé favoriser leur réinsertion après leur sortie de prison.

Les huit coureurs, qu'ils aient une vingtaine ou une cinquantaine d'années et qu'ils purgent des peines longues ou intermédiaires, sont tous sur la voie de la sortie. Venus des prisons de Muret (Haute-Garonne) et Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn), ils sont en permission. Ils roulent donc sans surveillance, seulement accompagnés de sept membres de l'administration pénitentiaire, qui suent avec eux sur leurs vélos, et d'une dizaine d'accompagnateurs, chargés de la logistique.

Depuis plusieurs mois, le projet, qui prend prétexte du centenaire du Tour, les prépare en même temps à ces six jours de course et à leur sortie de prison. Il n'y aura ni vainqueur, ni trophée. Mais le raid, financé par la Fondation française des jeux, est surtout l'occasion de lancer diverses formations, aux métiers du vélo par exemple, pouvant déboucher sur un certificat de qualification professionnelle et, peut-être, un emploi. Les détenus vont recevoir des diplômes de premiers secours ou d'animateurs de conduites antidopantes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.