Cet article date de plus de sept ans.

Taubira comparée à un singe : l'ex-candidate FN fait appel

Le tribunal de grande instance de Cayenne a condamné Anne-Sophie Leclère à neuf mois de prison ferme, cinq ans d'inéligibilité et 50.000 euros d'amende. "C'est totalement disproportionné. Les criminels sont condamnés et ont un bracelet, et moi on me donne de la prison ferme", dit-elle. Le FN, condamné solidairement à 30.000 euros d'amende, fait également appel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Anne-Sophie Leclère, condamnée pour avoir comparé Taubira à un singe, fait appel © MaxPPP)

L'histoire n'est donc pas finie... Pour avoir publié sur Facebook des photos qui comparaient Christiane Taubira à un singe, Anne-Sophie Leclère a été condamnée à de la prison ferme. Neuf mois ferme, a jugé le tribunal de grande instance de Cayenne, cinq ans d'inéligibilité et 50.000 euros d'amende. Une peine lourde, qui n'a pas manqué de faire réagir. Le débat va en tout cas se poursuivre : l'ex-candidate FN a décidé de faire appel. Tout comme, d'ailleurs, le FN, condamné solidairement à 30.000 euros d'amende.

Pour sa défense, Anne-Sophie Leclère explique : "Je n'ai pas tenu de propos racistes, j'ai juste reçu un photomontage sur Facebook dont je ne suis pas l'auteur. Je ne suis pas raciste".  Quant à son absence du tribunal, qui a été vivement critiquée : "On n'a trouvé aucun avocat pour nous représenter à Cayenne, et je n'avais pas les moyens de me payer le billet d'avion" .

Injustice ! scande Anne-Sophie Leclère, condamnée à neuf mois ferme.
écouter
Christiane Taubira, elle, n'a pas voulu commenter : "En deux ans, vous ne m'avez jamais entendu commenter la moindre décision de justice. Pas une seule fois. Je ne ferai pas d'exception." Avant d'ajouter, tout de même : "Les magistrats jugent en droit, c'est-à-dire qu'ils ne jugent pas selon leur fantaisie, ils jugent selon le Code pénal. Ce verdict rappelle simplement ce qui est prévu par le Code pénal comme sanction sur de tels délits" .

Le FN dénonce un "jugement politique"

Après la médiatisation de cette histoire, le FN avait exclu la candidate. Ce qui ne l'a pas empêché d'être condamné solidairement. Et Florian Philippot, vice-président du FN, d'expliquer : "Le Front national n'a jamais donné les moyens à Mme Leclère d'avoir ces propos-là. Dans le droit français, il n'y a pas de responsabilité pénale d'une personne morale pour un délit relatif à la liberté d'expression. Ce jugement n'a pas de légalité, nous irons évidemment en appel"

Et Florian Philippot de contre-attaquer : "On voit bien que c'est un jugement politique. C'est le mouvement Walwari, créé par Mme Taubira en 1993, qui est à l'origine de la plainte à Cayenne" .

A LIRE AUSSI  ►►► Injure Taubira : condamnation "extravagante" pour le FN, "utile" pour SOS Racisme

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.