Affaire Ramadan : vers une mise en examen ?

L'islamologue suisse Tariq Ramadan, visé en France par deux plaintes pour viol a été déféré au parquet de Paris. En direct depuis le Palais de Justice de Paris, le journaliste Clément Weill-Raynal nous livre les derniers détails de cette affaire. 

France 3

L'islamologue suisse Tariq Ramadan risque d'être mis en examen ce vendredi 2 février, à la suite de deux plaintes le visant pour viol. "Il est arrivé ici, au Palais de Justice la nuit dernière, aux alentours de 1 heure du matin, après deux jours de garde à vue. Il doit être présenté dans l'après-midi à un juge d'instruction en vue d'une possible mise en examen", rapporte le journaliste Clément Weill-Raynal en direct du Palais de Justice de Paris. "Le théologien islamique est accusé par deux femmes de les avoir violées, l'une à Lyon en 2009, l'autre, dans un hôtel parisien en 2012", rappelle-t-il.

Viol, violences et humiliations diverses selon une des plaignantes

"Pendant sa garde à vue, il a été confronté hier à l'une de ses accusatrices, une femme d'une quarantaine d'années qui l'accuse non seulement de viol mais aussi de violences et d'humiliations diverses. Durant cette confrontation de plus de trois heures, la plaignante aurait donné un certain nombre de détails physiques concernant Tariq Ramadan, notamment une cicatrice qu'il aurait sur le corps, afin d'attester de la scène qu'elle dit avoir vécu, car de son côté, Tariq Ramadan continue de nier catégoriquement les accusations", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'islamologue suisse Tariq Ramadan lors d\'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016.
L'islamologue suisse Tariq Ramadan lors d'une conférence à Bordeaux, le 26 mars 2016. (MEHDI FEDOUACH / AFP)