Soupçons de prise illégale d'intérêt du secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler : les investigations sont désormais terminées

Le proche collaborateur d'Emmanuel Macron, Alexis Kohler, a été mis en examen le 23 septembre 2022 pour prise illégale d'intérêt. Les investigations sont désormais terminées, a appris franceinfo ce vendredi.
Article rédigé par franceinfo, David Di Giacomo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Alexis Kholer, à l'Elysée, Paris, France, en mai 2022. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS)

Les magistrats instructeurs qui enquêtaient sur les soupçons de prise illégale d'intérêt du secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler, pour ses liens familiaux avec l'armateur italo-suisse MSC, ont rendu leur avis de fin d'information en avril, a appris franceinfo vendredi 23 juin de source judiciaire. Les juges n'ont pas encore ordonné de procès, des recours étant pendants devant la chambre de l'instruction.

>> À Bercy, Alexis Kohler a-t-il interféré dans le dossier des chantiers navals de STX dont il devait se tenir éloigné ?

Le proche collaborateur d'Emmanuel Macron a été mis en examen le 23 septembre 2022 pour prise illégale d'intérêt et placé sous le statut de témoin assisté pour trafic d'influence. Il lui est reproché d'avoir participé, en tant que haut fonctionnaire représentant l'État, à plusieurs décisions concernant cette société privée, dirigée pourtant par les cousins de sa mère, la famille Aponte.

Emmanuel Macron affirme son soutien à son bras droit

Alexis Kohler conteste "tout délit" et tout "avantage tiré" de sa situation dans cette affaire. Il a assuré à plusieurs reprises n'avoir participé à aucune décision concernant MSC, et avoir averti sa hiérarchie de ses liens familiaux avec elle. Emmanuel Macron a quant à lui affirmé plusieurs fois sa confiance et son soutien à son bras droit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.