Scandale de la Dépakine : Sanofi annonce sa mise en examen

Le laboratoire Sanofi a annoncé être mis en examen dans l'affaire de la Dépakine lundi 3 février. Le géant pharmaceutique est poursuivi pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires".

FRANCE 2

Après plus de trois ans d'enquête, Sanofi est mis en examen. Le laboratoire a annoncé lundi 3 février être poursuivi pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires" dans l'affaire de la Dépakine. Cet antiépileptique n'aurait pas dû être prescrit à des femmes enceintes. Il a entraîné des malformations congénitales graves. Jusqu'à 4 000 enfants pourraient être concernés. Une quarantaine de familles accuse Sanofi d'avoir caché des informations sur les risques de cette molécule entre 1990 et 2015.

Sanofi réfute ces accusations

En 2015, l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) avait estimé que Sanofi et l'Agence du médicament de l'époque n'avaient pas suffisamment informé les patientes enceintes. De son côté, le laboratoire réfute ces accusations et assure que cette mise en examen sera l'occasion de démontrer qu'il a respecté son obligation d'informations. Sanofi attend d'avoir accès aux dernières expertises pour contre-attaquer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cachets de l\'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016.
Des cachets de l'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016. (GARO / PHANIE / AFP)