Cet article date de plus de dix ans.

Redoine Faïd, les dessous de sa cavale

Comment a été découvert Redoine Faïd ? Le quotidien Libération publie ce vendredi une enquête racontant les dessous de l'évasion du braqueur, ainsi que la manière dont la police a retrouvé sa trace. Il aurait été repris grâce à un "indic" et à un portable glissé dans sa voiture qui a permis de le géolocaliser. 
Article rédigé par Lucas Roxo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Franceinfo (Franceinfo)

Avant d'être connu publiquement comme l'évadé de la prison de Seclin, Redoine Faïd a écrit un livre. C'était en 2010. Récemment, le braqueur en a vendu les droits à une société de production, Labyrinthe Films, pour l'adapter au cinéma. 

► ► ► A LIRE AUSSI | Redoine Faïd : du grand banditisme à la légende (Portrait) 

Tout, dans les derniers mois de Redoine Faïd, se prête au 7e Art. Le quotidien Libération, sans vouloir "faire de la surenchère ", publie ce vendredi une enquête dans laquelle sont révélées les coulisses d'une "évasion hors du commun ". Telle un film, elle se décline en deux temps. 

Polémique autour de la vidéo d'évasion

Premier acte, l'évasion. Le journal, qui a visiblement eu accès à des procès-verbaux, raconte en détail comment s'y est pris Redoine Faïd le 13 avril, lors d'une évasion durant laquelle il a pris quatre surveillants en otage. Ce matin-là le braqueur est "très très calme, pas comme d'habitude ", note un détenu cité par le quotidien.

On sait désormais précisément par où est passé Redoine Faïd, qu'il a tenté de forcer sept portes avec des explosifs, que cinq uniquement l'ont effectivement été. Mais la diffusion d'images de l'évasion tirées des vidéosurveillances de la prison de Sequedin il y a moins d'une semaine par TF1 et M6 avait provoqué un fort émoi parmi les surveillants. Le parquet de Lille a ouvert une information judiciaire pour violation du secret de l'enquête et de l'instruction.

Retrouvé à cause d'un téléphone

Deuxième acte, la cavale. 47 jours durant lesquels Redoine Faïd échappe à la police. Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, lance même une "traque mondiale ". Redoine Faïd est recherché partout, et fait même l'objet d'une "notice rouge" par Interpol. 

Certains le soupçonnent d'être en Belgique, ou au Luxembourg. Il restera tout ce temps en région parisienne. Six semaines de cavale en région parisienne durant lesquelles pour se reposer, Redoine Faïd aimait se rendre au cinéma, de préférence à la séance de 13h30.

Selon Libération , qui cite "une source proche de l'enquête ", c'est un "indic " qui a "plombé " Redoine Faïd, qui voulait rejoindre Israël.    "Durant sa cavale, il a essayé d'acheter un faux passeport israélien. Lors de la tractation, à bord d'une voiture, le vendeur du faux passeport a balancé un portable ouvert sous le siège, ce qui a permis de les géolocaliser ", rapporte cette source.

Alors que Redoine Faïd habite depuis queques jours dans un triste hôtel de Pontault-Combault, près de la route nationale 104, c'est donc comme cela que la police le retrouve. Une fin qui sera peut-être, un jour, adaptée au cinéma. 

► ► ► A LIRE AUSSI | Le braqueur Redoine Faïd mis en examen et placé en détention 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.