Cet article date de plus de neuf ans.

Quatrième cas de cancer chez une porteuse de prothèses mammaires PIP

L'agence des produits du santé (Afssaps) annonce qu'un quatrième cas de cancer du sein chez une femme porteuse de prothèses mammaires PIP lui a été signalé. Cette patiente est la quatrième diagnostiquée avec une tumeur parmi les porteuses de ces implants.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Fatalement, la liste des cancers du sein diagnostiqués ne cesse de s'alonger. Le nouveau cas enregistré concerne une Toulonnaise, Muriel P., 35 ans, toujours porteuse de ces prothèses, qui a développé un cancer du sein deux ans après son opération esthétique et qui a contacté d'elle-même jeudi soir les autorités sanitaires. Il ne s'agit pas d'un lymphome (une tumeur rare), selon l'Afssaps.

"Un drame sans pareil" (Xavier Bertrand, ministre de la Santé)

Afin de sensibiliser les spécialistes à la nécessité de signaler les cas de cancers, sans préjuger d'un lien de cause à effet, "l'Afssaps va lancer cette semaine, une action spécifique sur les prothèses mammaires vers les cancérologues et leur réseau lymphomes" , a annoncé l'agence de santé.
L'afssaps rappelle le numéro vert mis en place : 0800 636 636.

Environ 30.000 femmes sont porteuses de prothèses PIP en France. Au total, 2.000 plaintes ont été déposées. Ces prothèses défectueuses ont été retirées du marché en mars 2010. PIP est aussi mise en cause pour tromperie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.