Cet article date de plus de deux ans.

La libéralisation de l'avortement promulguée en Irlande

Les Irlandais avaient approuvé à une majorité de plus de 66%, le 25 mai, la libéralisation de l'avortement par référendum.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militants pro-choix célèbrent le vote pour la libéralisation de l'avortement, le 25 mai à Dublin. (JAMES FORDE / CENTER FOR REPRODUCTIVE RIGHTS/AFP)

Le président irlandais Michael Higgins a annoncé mardi 18 septembre avoir promulgué la loi constitutionnelle légalisant l'avortement en Irlande, à la suite d'un référendum historique en mai abrogeant l'interdiction constitutionnelle de l'IVG dans ce pays catholique. Le ministre irlandais de la Santé a indiqué sur Twitter qu'il soumettrait une législation visant à mettre en œuvre le droit à l'IVG dès "la semaine prochaine" au gouvernement, en vue de son examen parlementaire à partir d'octobre.

Les Irlandais avaient approuvé à une majorité de plus de 66%, le 25 mai, la libéralisation de l'avortement par référendum, trois ans après la légalisation du mariage homosexuel. La consultation posait précisément la question de l'abrogation du 8e amendement de la constitution irlandaise, qui en 1983 gravait dans le marbre l'avortement en Irlande.

Il est désormais remplacé par le 36e amendement ouvrant le droit à l'IVG. Dublin avait annoncé, en cas de victoire du "oui", son intention d'autoriser l'IVG sans conditions jusqu'à 12 semaines, ou jusqu'à 24 semaines dans des cas exceptionnels, notamment quand la vie de la mère est menacée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers IVG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.