Immigration : "Il faut tirer des leçons" de l'attaque au couteau d'Annecy, selon Éric Ciotti

Le président du parti Les Républicains était l'invité du 8h30 franceinfo, ce mercredi.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Eric Ciotti, député et président du parti Les Républicains, était l'invité de franceinfo le 14 juin 2023. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"Il faut tirer des leçons" de l'attaque au couteau d'Annecy, affirme le président du parti Les Républicains (LR), Éric Ciotti, mercredi 14 juin sur franceinfo. Il parle d'"un acte qui est un défi à la vie en société". Pour lui, "cette situation est aussi une des multiples dérives d'un chaos migratoire qui s'est installé en France, qui s'installe en Europe".

>> Projet de loi immigration : que proposent les différents groupes politiques au sujet du droit d'asile ?

L'assaillant, un réfugié syrien, a déposé une demande d'asile à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) à la fin du mois d'octobre, après son arrivée en France. Le refus de sa demande lui a été notifié le 4 juin, quatre jours avant l'attaque. "Est-ce qu'il faut sept mois pour statuer sur la situation d'une personne ? On est là dans une faille profonde qu'il faut régler", selon Éric Ciotti.

Le député LR préconise aussi qu'en cas de refus d'une demande d'asile, l'appel "ne soit pas suspensif". "Dans 80% des cas, ce sont des procédures dilatoires qui n'ont pour objectif que de se maintenir sur le territoire national en situation légale", assure-t-il. À l'entendre, "l'asile, trop souvent, est devenu la porte d'entrée légale pour l'immigration illégale" et "on subit cette situation".

"Ces personnes, qui sont souvent des faux réfugiés, utilisent cette procédure pour s'introduire en Europe, poursuit-il. Nous disons que la règle, ça doit être l'examen [de la demande d'asile] à l'extérieur [de la France, dans une ambassade le cas échéant], et l'exception, restaurer un examen en France", explique-t-il. "Nous le prévoyons dans notre texte constitutionnel", précise-t-il.

LR a en effet récemment déposé deux propositions de loi sur l'immigration. "Nous prenons des responsabilités, au gouvernement, s'il est sincère de revenir sur nos propositions", lance Éric Ciotti, alors que l'exécutif tente de mettre sur pied une nouvelle loi immigration. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.