Violences sexuelles à l'ENS Lyon : le ministère de l'Enseignement supérieur diligente une enquête

Cette mission aura "vocation à évaluer les mesures qui sont concrètement mises en œuvre en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles", après plusieurs témoignages dénonçant l'opacité de la gestion de l'école à ce sujet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La porte du bureau du président de l'ENS Lyon, le 25 février 2021. (JULIETTE CAMPION / FRANCEINFO)

L'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGESR) a été saisie par le ministère de l'Enseignement supérieur, mercredi 24 mars, après plusieurs témoignages dénonçant des actes de harcèlement et d'agressions sexuelles à l'ENS de Lyon rendus publics ces derniers jours.

>> Lire notre enquête : A l'ENS Lyon, la direction est accusée de "déni" face aux violences sexuelles

"La mission aura vocation à évaluer les mesures qui sont concrètement mises en œuvre en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles" à l'ENS, précise le ministère de l'Enseignement supérieur à franceinfo. Cette mission devra également "identifier les freins et les lacunes en la matière et aura pour objectif de formuler des recommandations à destination de l'établissement".

Syndicats et élus étudiants reprochent à la présidence de ne pas prendre au sérieux les témoignages de harcèlement et d'agressions qui lui sont signalés, comme le révélait l'enquête de franceinfo publiée mardi 23 mars. Ils déplorent l'opacité générale de la direction sur ces dossiers, assurant que les procédures disciplinaires "sont systématiquement mises sous le tapis". Libération et Médiacités (articles réservés aux abonnés) ont également mis au jour des accusations similaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.