DIRECT. "300 000 enfants bénéficient du dédoublement des classes en CP et en CE1", annonce Edouard Philippe

L'année débutera par un nouveau mouvement social de plusieurs syndicats d'enseignants qui s'oppposent à la réforme du bac. Des préavis de grève seront déposés dès septembre.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Instruction obligatoire dès 3 ans, priorité à l'école primaire et à l'apprentissage de la lecture, réforme du baccalauréat... C'est une rentrée placée sous le signe du changement pour les 12,4 millions d'écoliers, collégiens et lycéens et leurs enseignants, lundi 2 septembre. 

Les 871 000 enseignants ont découvert leurs salles de classe et pris connaissance de leur emploi du temps (pour le secondaire) dès vendredi, puisqu'ils commencent traditionnellement leur année un jour avant les élèves.

Inquiets face à la réforme du bac, plusieurs organisations syndicales ont d'ores et déjà annoncé en juillet le dépôt de préavis de grève sur l'ensemble du mois de septembre pour d'éventuelles actions. Lors de sa conférence de presse de rentrée, mardi 27 août, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, a préféré jouer la carte de l'apaisement, plaçant l'année à venir "sous le signe de la maturité et de la réussite" et insistant sur la nécessité de renforcer le bien-être des professeurs. 

Grand chamboulement au lycée. Fini les sections L, ES et S. Les élèves de premières choisissent désormais leur parcours scolaire à la carte pour arriver au nouveau bac en 2021, resserrré sur quatre épreuves écrites et un grand oral. 

Des nouveautés en maternelle et au primaire. Cette rentrée, l'âge de l'instruction obligatoire est passé de 6 à 3 ans et les classes de grande section de maternelle vont être dédoublées dans les zones prioritaires. Au primaire, ce dispositif est déjà mis en place et il continuera de s'étendre.

Drapeaux et école "inclusive". Les drapeaux français et européen seront désormais accrochés dans toutes les salles de classe des écoles, collèges et lycées. La loi Blanquer prévoit également de mieux inclure les élèves en situation de handicap qui seront 24 500 à rejoindre les bancs de l'école lors de cette rentrée.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RENTREE

20h28 : Il est 20 heures, voici les titres :

Le suspect de l’attaque mortelle de Villeurbanne a été mis en examen pour assassinat et tentatives d'assassinat, annonce le parquet de Lyon.

L'ouragan Dorian, qui se déplace au ralenti au-dessus des Bahamas, a été rétrogradé en catégorie 4, mais ses vents tournoient toujours à 250 km/h. Les opérations de secours viennent de commencer sur place.

C’est la fin des vacances pour 12,4 millions d’élèves qui reprennent aujourd’hui la route de l’école. Nous revenons dans cet article sur tout ce qui change, niveau par niveau.

Trentre-quatre personnes qui se trouvaient à bord d'un bateau de tourisme ravagé par les flammes près d'une île en Californie sont portées disparues, selon les garde-côtes.

18h03 : Il est 18 heures, voici les titres de cette fin d'après-midi :

Le suspect de l'attaque au couteau de samedi à Villeurbanne avait obtenu l'asile en France en 2018, sous le statut spécifique de la "protection subsidiaire". Il doit être présenté à un juge en vue de sa mise en examen.

L'ouragan Dorian, qui se déplace au ralenti au-dessus des Bahamas, a été rétrogradé en catégorie 4, mais ses vents tournoient toujours à 250 km/h.

C’est la fin des vacances pour 12,4 millions d’élèves qui reprennent aujourd’hui la route de l’école. Nous revenons dans cet article sur tout ce qui change, niveau par niveau.

Trente-trois personnes qui se trouvaient à bord d'un bateau de tourisme ravagé par les flammes au large de la Californie sont portées disparues, selon les garde-côtes.

14h18 : Il est 14 heures, voici les titres :

L'ouragan de catégorie 5 s'est abattu sur les Bahamas et stagne à présent au-dessus de l'île de Grand Bahama, avec des pluies torrentielles et des vents atteignant, en rafales, les 360 km/h. Au moins 13 000 maisons ont été touchées, selon les premières estimations de la Croix-Rouge. Suivez la situation en direct ainsi que sa progression vers la Floride dans notre infographie.

C’est la fin des vacances pour 12,4 millions d’élèves qui reprennent aujourd’hui la route de l’école. Nous revenons dans cet article sur tout ce qui change, niveau par niveau.

Le palier symbolique des 100 féminicides a été franchi dans l'Hexagone ce week-end, avant l'ouverture, demain, d'un Grenelle sur les violences faites aux femmes.

Deux jours après l'attaque au couteau de Villeurbanne, le suspect a reconnu une partie des faits en garde à vue. Il a tenu des propos "confus" aux enquêteurs, assurant notamment que des "voix" l'avaient conduit à perpétrer son geste. Sofiane et Abdelkader, deux témoins qui l'ont immobilisé, témoignent.

13h04 : Bonjour @anonyme, et bonne rentée à vous aussi ! Je comprends que vous vous y perdiez, car les informations à jour sur les établissements classés Réseau d'éducation prioritaire (REP) peuvent être difficiles à trouver en ligne. La carte du ministère de l'Education, par exemple, semble n'avoir pas été mise à jour depuis 2016. Le plus simple, pour obtenir une réponse rapide, est sûrement de vous renseigner directement auprès de l'établissement où est scolarisée votre fille.

12h59 : Le collège de ma fille bénéficie cette année de l'ouverture d'une classe supplémentaire. Ainsi, les classes comprendront 23 à 26 élèves. Je me demande du coup si ce collège n'est pas passé en zone REP. Comment puis-je savoir ? Je me perds sur le site de l'éducation nationale, je ne trouve pas d'info. En vous remerciant France info. Et bonne rentrée à vous aussi !

12h56 : Une cinquantaine de parents d'élèves ont manifesté à Conques-sur-Orbiel (Aude) ce matin, pour dénoncer la pollution à l'arsenic dans la vallée de l'Orbiel, selon France 3 Occitanie. Ils ont défilé dans les rues de la commune avec des masques anti-pollution et une banderole "Enfants en danger, on veut la vérité !".

14h02 : "Si je suis là, c'est parce que la rentrée est un moment important pour les enfants, pour les professeurs et, au fond, pardon de le dire avec un peu de grandiloquence, mais pour la France, parce que ce qui se joue dans les écoles, c'est essentiel pour notre pays."

Interrogé par des journalistes sur sa présence aux côtés de Jean-Michel Blanquer, ce matin, le Premier ministre, Edouard Philippe, a assuré n'être "pas du tout là" pour soutenir son ministre face aux critiques.

13h23 : Midi. Faisons un point sur l'actualité :



L'ouragan de catégorie 5 s'est abattu sur les Bahamas avec des pluies torrentielles et des vents atteignant les 360 km/h. Le bilan, humain et matériel, reste pour l'instant inconnu, mais le Premier ministre a qualifié Dorian d'"ouragan le plus violent de l'histoire des Bahamas". Suivez la situation en direct ainsi que sa progression vers la Floride dans notre infographie.

C’est la fin des vacances pour 12,4 millions d’élèves qui reprennent aujourd’hui la route de l’école. Nous revenons dans cet article sur tout ce qui change, niveau par niveau.

La barre des 100 féminicides a été franchie dans l'Hexagone ce week-end, avant l'ouverture, demain, d'un Grenelle sur les violences faites aux femmes.


Deux jours après l'attaque au couteau de Villeurbanne, le suspect a reconnu une partie des faits en garde à vue. Il a tenu des propos "confus" aux enquêteurs, assurant notamment que des "voix" l'avaient conduit à perpétrer son geste. Sofiane et Abdelkader, deux témoins qui l'ont immobilisé, témoignent.

13h21 : Jean-Michel Blanquer tente-t-il de noyer le poisson ? Hier, sur France Culture, le ministre de l'Education nationale a affirmé que, comparées aux petits garçons, davantage de petites filles ne sont pas scolarisées en maternelle à cause du "fondamentalisme islamiste". Plusieurs médias, dont franceinfo et Le Monde, ont prouvé que cette affirmation est fausse. Interrogé sur ce dernier point en marge de sa visite dans une école à Clichy-La-Garenne, le ministre de l'Education tente de se justifier : "Ce n'est pas quelque chose de statistique, mais même si ça concerne des dizaines de petites filles, et pas des milliers, ça doit faire partie des choses auxquelles on fait attention."

13h17 : Edouard Philippe s'exprime en direct depuis une école primaire de Clichy-La-Garenne (Hauts-de-Seine) où il a assisté à la rentrée des classes. Regardez l'intervention du Premier ministre ici.

10h41 : Jean-Michel Blanquer a fait de l'école inclusive une des mesures phares de sa loi pour une école de la confiance. Mais sur le terrain, parents, profs et accompagnants doutent des moyens réellement mis en oeuvre, comme je l'explique dans cet article.


10h40 : "L’inclusion, c’est génial en théorie, mais sur le terrain c’est beaucoup de bidouillage."

Rachelle, institutrice dans le Val-de-Marne, salue la volonté du ministre de l'Education de construire un grand service public de l’école inclusive dès la rentrée 2019. Mais elle reste dubitative quant aux moyens réellement alloués à cette réforme.

10h11 : Jean Michel Blanquer souhaite simplifier les démarches des familles dont l'enfant est en situation de handicap et personnaliser les parcours des élèves. Mais au vu des défaillances du système actuel, les acteurs concernés doutent de l'efficacité du ministre. C'est à lire ici.




(PHILIPPE DESMAZES / AFP)

10h30 : Chaque années, les journalistes font de nouveaux reportages sur la rentrée des classes. C'est ce qu'on appelle, dans le jargon, "un marronnier". France 3 Occitanie a exhumé un reportage datant de 1965 sur le sujet. Les images et le ton de l'époque méritent le coup d'oeil.

(YOUTUBE)

10h25 : Dédoublement de classes et école dès trois ans d'un côté. Possibles fermeture de classes et suppression de postes de l'autre. La rentrée s'annonce compliquée dans certaines académies. Franceinfo vous explique pourquoi.

10h24 : "Quand on fait grève, il y a retrait de salaire. �Ça concerne environ 2 000 personnes. Ça représente environ 1% des 200 000 correcteurs", affirme le ministre de l'Education au sujet des professeurs qui ont refusé de corriger les copies du bac. "On applique les règles et ça se répercutera sur les mois de septembre, octobre, novembre."

10h23 : "Les mathématiques ne se retrouvent pas affaiblies par ce fait, car elles seront, du coup, enseignées à un niveau plus soutenu. On ne fait pas des mathématiques malgré soi."

09h07 : Pourquoi avoir supprimé les mathématiques du tronc commun ? Jean-Michel Blanquer répond à cette question, posée par un lycéen : "Nous savions qu'une majorité des élèves choisiraient les mathématiques comme spécialité, c'est le cas pour près de 70% des élèves".

10h22 : "On souhaite qu'il y ait moins de bachotage, c'est-à-dire du travail de dernière minute plus superficiel, et plus de travail sur l'année."

08h39 : L'introduction du contrôle continu au bac risque-t-elle de créer des inégalités entre les établissements ? Interrogée par une lycéenne en direct sur franceinfo, le ministre de l'Education nationale explique que, lors des épreuves communes menées en terminale et en première, "la copie sera anonyme, corrigée par un professeur autre que le professeur du lycée concerné et on aura une banque de sujets nationaux délivrés aux lycées".

08h34 : En ce jour de rentrée des classes, Jean-Michel Blanquer est l'invité de franceinfo. Regardez l'interview du ministre de l'Education nationale en direct.



10h19 : 8 heures. Faisons un point sur les titres :

C’est la fin des vacances pour 12,4 millions d’élèves qui reprennent aujourd’hui la route de l’école. En attendant l'interview de Jean-Michel Blanquer, que nous suivrons dans notre direct, nous revenons dans cet article sur tout ce qui change, niveau par niveau.

L'ouragan de catégorie 5 s'est abattu sur les Bahamas avec des pluies torrentielles et des vents frôlant les 300 km/h. Un niveau sans équivalent dans l'histoire de cet archipel des Caraïbes. Suivez la situation en direct ainsi que la progression de l'ouragan dans notre infographie.

La barre des 100 féminicides a été franchie dans l'Hexagone ce week-end, avant l'ouverture, demain, d'un Grenelle sur les violences faites aux femmes.

Deux jours après l'attaque au couteau de Villeurbanne, qui a coûté la vie à un jeune homme de 19 ans, le suspect a reconnu une partie des faits en garde à vue. Il a tenu des propos "confus" aux enquêteurs, assurant notamment que des "voix" l'avaient conduit à perpétrer son geste.

10h18 : "Sur le papier, le ratio d'un instituteur pour 14 élèves est respecté. Mais, physiquement, à 28 dans la même classe, c'est assez contraignant en termes d'enseignement."

Rachelle, institutrice en CE1 dans le Val-de-Marne témoigne des difficultés de mise en oeuvre des réformes scolaires de Jean-Michel Blanquer.

07h47 : L'école obligatoire à 3 ans et les classes à 14 élèves : si ces engagements ne concernent qu'une minorité d'élèves, elles soulèvent des problèmes de logistique quant à leur mise en œuvre dans certaines académies. Je vous l'explique dans cet article.




(XAVIER LEOTY / AFP)

07h33 : Nous vous le disions : les enfants reprennent la route de l'école avec de nombreux changements dans les programmes. En maternelle, au primaire ou au lycée, on vous explique dans cet article ce qui change lors de cette rentrée.




(CHRISTOPHE SIMON / AFP)

07h19 : "On ne donne pas une information hyper déprimante à un enfant sans montrer qu’il existe des solutions, sans montrer qu’il y a des gens, des adultes ou des enfants, qui agissent."

Si le thème du réchauffement climatique est anxiogène, il est nécessaire de l’aborder car les enfants peuvent mal interpréter tout ce qu’ils entendent autour d’eux, comme me l'ont expliqué des spécialistes dans cet article.

10h12 : "Il n’y a pas grand-chose sur le réchauffement climatique dans les programmes, cela ne donne pas la notion d’urgence alors que c’est maintenant qu’il faut agir."

Si le réchauffement climatique est présent dans les programmes, pour certains, il n'est pas assez mis en avant. Des initiatives récentes tentent de lui donner davantage d'importance. C'est le cas du collectif Enseignants pour la planète, fondé en 2018. C'est également l'objectif de l'initiative Educlimat, aussi lancée en 2018, et portée par l'association Avenir climatique. Le mouvement Youth for Climate, qui a lui aussi vu le jour en 2018, mène diverses actions. Parmi elles, des ateliers dans les classes.

07h15 : Autre signe que les élèves sont déjà sensibilisés aux questions environnementales : le climatologue Marc Delmotte intervient dans les classes, de la primaire au lycée, depuis une quinzaine d'années à raison d'une dizaine d'ateliers par an. "Dans les écoles primaires, les ateliers se font beaucoup avec les mains. Il n’y a pas de présentation formelle", souligne-t-il.

07h14 : Le réchauffement climatique est inscrit dans les programmes. Il fait partie de l'éducation au développement durable, un volet fourre-tout où l'on trouve des chapitres sur la biodiversité ou encore le tri des déchets. Le ministère de l'Education nationale me précise que "pour la maternelle et le primaire, les questions d’environnement sont abordées par le biais des projets pédagogiques, comme l’installation de jardins bio dans les écoles". Ces initiatives sont bien implantées, comme l'a constaté une équipe de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur à Miramas (Bouches-du-Rhône).

(FRANCE 3 PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR / YOUTUBE)

07h13 : Après un été caniculaire, le réchauffement climatique est un sujet brûlant. A l'occasion de la rentrée, j'ai cherché à savoir comment le phénomène était enseigné dans les écoles, notamment auprès des élèves de primaire et de maternelle.




(LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)

10h00 : Sans surprise, de nombreux journaux font leur une sur la rentrée scolaire. "Le lycée fait sa révolution", estime Le Parisien/Aujourd'hui en France, tandis que La Croix évoque un "grand chamboulement".















09h57 : Alors que le coût de la rentrée fait débat tous les ans en France, ce problème n'existe pas en Suède. Dans ce pays, c'est la collectivité qui paie intégralement l’équipement nécessaire à tous les élèves ainsi que la cantine. Notre reportage.




(ANDERS WIKLUND / TT NEWS AGENCY)

09h56 : Pour ce premier jour de rentrée, Edouard Philippe et Jean-Michel Blanquer se déplaceront dans une école primaire à Clichy (Hauts-de-Seine). Juste avant, le ministre de l'Education fera un crochet par les studios de franceinfo. Ne manquez pas son interview en direct, à 8h30.

09h47 : 6 heures. Faisons un point sur l'actualité :

C’est la fin des vacances pour 12,4 millions d’élèves qui reprennent aujourd’hui la route de l’école. Une rentrée marquée par la réforme des lycées et l'abandon des séries L, ES et S au baccalauréat.

La barre des 100 féminicides a été franchie dans l'Hexagone ce week-end, avant l'ouverture, demain, d'un Grenelle sur les violences faites aux femmes.

L'ouragan de catégorie 5 s'est abattu sur les Bahamas dimanche avec des pluies torrentielles et des vents frôlant les 300 km/h. Un niveau sans équivalent dans l'histoire de cet archipel des Caraïbes. Suivez la trajectoire de l'ouragan dans notre infographie.

Deux jours après l'attaque au couteau de Villeurbanne, qui a coûté la vie à un jeune homme de 19 ans, le suspect a reconnu une partie des faits en garde à vue. Il a tenu des propos "confus" aux enquêteurs, assurant notamment que des "voix" l'avaient conduit à perpétrer son geste.