Baccalauréat 2022 : la piste d'une formule avec 40% de contrôle continu réel étudiée par le ministère de l'Éducation

Le comité de suivi du bac propose de supprimer les évaluations communes, au profit d'un "vrai" contrôle continu, reposant sur les notes de l'année.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une élève de première passe l'épreuve écrite du bac de français 2021, au lycée Pasteur de Strasbourg. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Selon les informations de franceinfo, le ministère de l'Éducation nationale envisage des aménagements à sa propre réforme du bac pour la session 2022, incluant une partie en contrôle continu "réel". Jean-Michel Blanquer doit trancher à la toute fin du mois de juin 2021.

Le comité de suivi du baccalauréat propose de supprimer les évaluations communes, au profit donc d'un vrai contrôle continu. 40% du baccalauréat reposerait sur le bulletin scolaire et 60% sur les épreuves de fin d'année. Avant l'épidémie de Covid-19, on ne parlait pas de contrôle continu "réel", mais d'évaluations communes, des devoirs sur table, organisés en cours d'année, à la même période, dans tous les lycées.

Le passage du baccalauréat à 40% de vrai contrôle continu serait une petite révolution. Cette piste est plébiscitée par les proviseurs, mais représente une ligne rouge pour le syndicat Snes-FSU, pour qui le contrôle continu est source d'inégalités sociales. Le principal syndicat enseignant soupçonne Jean-Michel Blanquer de vouloir profiter de la crise sanitaire pour imposer définitivement le contrôle continu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme du bac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.