Le PDG de Veolia estime que ses enfants étaient trop "brillants" pour l'apprentissage

Invité de France Inter mercredi, Antoine Frérot a voulu vanter les vertus de l'apprentissage. Sa réponse à une question a eu l'effet inverse. 

Le PDG de Veolia, Antoine Frérot, le 20 avril 2017 à Paris. 
Le PDG de Veolia, Antoine Frérot, le 20 avril 2017 à Paris.  (ERIC PIERMONT / AFP)

Les propos d'Antoine Frérot ne sont pas passés inaperçus. Invité de France Inter mercredi 30 août, le PDG du groupe Veolia a tenu à défendre l'apprentissage au micro de la radio. Non sans peine : le dirigeant du groupe de gestion de l'eau s'est retrouvé embarrassé par une question concernant ses propres enfants. 

"Est-ce que vous avez poussé l’un de vos enfants à être apprenti ?", lui a demandé la journaliste Léa Salamé. "Non, je ne l'ai pas fait parce que… Etant brillants à l'école… Et l'un voulant être médecin…", a balbutié le dirigeant. "L’autre, peut-être, ma dernière, le sera d’ailleurs, apprentie, mais en études supérieures ! Donc le problème ne s’est pas posé", a poursuivi Antoine Frérot. 

"Belle démonstration"

Evoquer l'apprentissage comme un "problème" qui ne s'est "pas posé" car ses enfants étaient "brillants à l'école" a particulièrement interpellé, note Marianne. Sur Twitter, plusieurs personnes ont relayé les propos d'Antoine Frérot, déplorant qu'ils avalisent l'idée selon laquelle l'alternance n'est pas faite pour les bons élèves. "Belle démonstration", a réagi avec ironie une journaliste sur le réseau social.

"L'apprentissage a mauvaise presse" 

Au cours de son interview, Antoine Frérot a pourtant tenu à défendre cette filière et son impact sur l'emploi des jeunes. Comme le précise Marianne, le PDG a assuré que "pour tous les types de population, je peux témoigner que l’apprentissage, ça marche".

Le dirigeant de Veolia s'est ensuite alarmé du fait que l'alternance "stagne" en France. "L'apprentissage a mauvaise presse dans notre pays, il est considéré comme une voie de garage", s'est-il inquiété. A-t-il tenu le même discours à ses enfants ?