Parcoursup : des étudiants reçoivent par erreur une réponse favorable avant de se voir placer sur liste d'attente

Selon la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, ce bug serait la cause d'un mauvais paramétrage sur Parcoursup de certains établissements.

Frédérique Vidal, ministre de l\'Enseignement supérieur, lors d\'une séance de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 7 mai 2019.
Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 7 mai 2019. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Nouveau bug pour Parcoursup. Des candidats inscrits sur la plateforme d'accès aux études supérieures, qui avaient reçu une proposition d'admission, ont découvert être finalement placés en liste d'attente, en raison d'une capacité d'accueil surévaluée dans certaines formations. Cette anomalie serait la conséquence d'un mauvais paramétrage de certains établissements sur leur logiciel Parcoursup, a expliqué en conférence de presse la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, vendredi 17 mai.

Les équipes du ministère de l'Enseignement supérieur, chargé de la plateforme, "ont procédé aux vérifications d'usage" jeudi, au lendemain de la publication des premières réponses des 14 500 formations proposées par Parcoursup (universités, classes prépa, BTS, DUT, écoles...). Ces équipes "ont été alertées par des taux anormalement élevés de propositions d'admission formulées par certaines formations par rapport à leurs capacités d'accueil", ajoute le ministère dans un communiqué publié vendredi matin. Cela concerne 400 formations, principalement en BTS, ajoute Frédérique Vidal.

Déception des candidats

Les réponses données aux candidats depuis mercredi soir ont ainsi été actualisées et des candidats (lycéens en terminale, étudiants en réorientation, adultes en reprise d'études) ont ainsi eu la mauvaise surprise de se découvrir "en liste d'attente" alors qu'ils avaient été admis, peu de temps auparavant.

Sur Twitter, nombre de candidats déçus faisaient état de leur exaspération vendredi matin. "Quand Parcoursup fait du surbooking sans te prévenir, et puis Ho ! Houps ! désolé !", s'indignait par exemple Morticia. "Je suis consciente que cela va générer de la déception pour les candidats. Mais la grande majorité d’entre eux n’a pas été touchée par ce problème", a tenté de relativiser la ministre.