Le code informatique enseigné en primaire dès la rentrée

Il s'agira de cours facultatifs, précise Benoît Hamon dans les colonnes du "JDD".

Le code informatique sera enseigné en primaire, de façon facultative, à partir de la rentrée 2014-2015, annonce Benoît Hamon.
Le code informatique sera enseigné en primaire, de façon facultative, à partir de la rentrée 2014-2015, annonce Benoît Hamon. (MATTEO COLOMBO / FLICKR / GETTY IMAGES)

Le langage html n'aura bientôt plus de secret pour les élèves. L'enseignement du code informatique sera proposé de manière facultative en primaire, dès la rentrée 2014-2015, annonce le ministre de l'Education nationale, Benoît Hamon, dans une interview au Journal du dimanche du dimanche 13 juillet.

Si la priorité de l'Education nationale porte "sur les apprentissages fondamentaux" comme "lire, écrire, parler correctement la langue française, compter, calculer, composer et décomposer les nombres en mathématiques", l'école "ne peut ignorer l'importance du numérique", explique Benoît Hamon.

Pour le ministre, "les mathématiques comme l'informatique sont d'autres formes de langage, qui apprennent la logique, facilitent la manipulation de concepts" et donnent des clés "dans un monde toujours plus connecté"Selon lui, "la question n'est plus de savoir s'il faut apprendre l'informatique et son langage, mais de savoir comment, pour quels usages, et à quelle étape du cursus le faire".

9 000 écoles bientôt reliées au haut débit

Dès septembre, le ministre souhaite donc favoriser "en primaire une initiation au code informatique, de manière facultative et sur le temps périscolaire". Il indique avoir d'ores et déjà lancé "un appel aux associations pour structurer une offre nationale". Enfin, cette initiation pourrait aussi "être inscrite dans les programmes du second degré"

Or, qui dit informatique dit besoin d'équipements. Seize mille école, sur un total de 54 000, n'ont pas encore d'accès à l'internet haut débit. "Dès septembre, nous relierons au haut débit par voie hertzienne 9 000 écoles situées dans les zones non reliées à la fibre", annonce ainsi Benoît Hamon.

Il envisage aussi "un grand programme en faveur de la filière industrielle française du numérique éducatif". D'ici 2020, "70% des élèves du primaire et de collège et 100% des enseignants" seront équipés "en PC-tablettes dotés de ressources pédagogiques numériques".