Education : "Nous allons réviser la carte de l'enseignement prioritaire en 2023", annonce Pap Ndiaye

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le ministre de l'Education nationale explique sur franceinfo que la carte actuelle s'appuie sur des données de 2011. Selon lui, "beaucoup d'établissements devraient entrer en éducation prioritaire" et "d'autres" devraient en "sortir".

"Nous allons réviser la carte de l'enseignement prioritaire en 2023", a annoncé vendredi 9 décembre sur franceinfo le ministre de l'Education nationale, Pap Ndiaye. "On espère que la nouvelle carte des REP [réseau d'éduction prioritaire] entrera en vigueur à la rentrée de septembre 2024", précise son entourage à franceinfo. Dans les REP et REP + (réseau d’éducation prioritaire renforcé) les classes sont dédoublées de la grande section au CE1.

La carte actuelle, qui date de 2015, "s'appuie elle-même sur des données de 2011", explique Pap Ndiaye. Entretemps, "on a dix ans d'évolution des quartiers". De ce fait, "il est clair que beaucoup d'établissements devraient entrer en éducation prioritaire et il y en a d'autres qui devraient sortir de l'éducation prioritaire, ça marche dans les deux sens".

Un travail "qui prendra du temps"

La tâche s'annonce ardue, estime le ministre : "C'est un travail très fin à faire, et il ne sera pas prêt pour la rentrée 2023". Il faut ainsi, poursuit Pap Ndiyae "voir comment des établissements sortiraient de l'éducation prioritaire". Définir, par exemple, "la période de transition". "Bref, il y a tout un travail à mener qui va prendre du temps", résume-t-il.

Interrogé sur les salaires des professeurs, Pap Ndiaye rappelle qu'"en enseignement prioritaire, les enseignants bénéficient d'une prime". "Le principe que l'on soit mieux payé en éducation prioritaire, c'est un principe acquis auquel je tiens."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.