En France, "l'école donne quelques signes de faiblesse", selon "We Demain"

La France, 23e au classement Pisa sur l'éducation, doit-elle changer sa façon d'éduquer ? Le magazine "We Demain" consacre un dossier conséquent sur le sujet. Pour en parler sur franceinfo, la journaliste du trimestriel Armelle Oger.

FRANCEINFO

"L'école, c'est le miroir d'une société. L'école donne quelques signes de faiblesse. Selon le classement Pisa de l'OCDE, on est un élève moyen, entre la 20e la 25e place", commente Armelle Oger.

Les écoliers français manquent de confiance en eux

"Le plus grave, c'est qu'on est toujours les champions des inégalités. Ce qui est frappant, c'est le manque de confiance en soi des enfants. Il n'y a que 59% qui se disent que je pourrais passer outre mes difficultés contre 71% pour l'ensemble des pays de l'OCDE. Pour 31% des enfants, l'école est quelque chose de très lointain dans lesquels ils ne sont pas à l'aise", déplore la journaliste de We Demain.

"Un cerveau adore travailler quand il est à l'aise, quand il est heureux, quand il s'amuse, en coopération. Ce sont des choses validées par les neurosciences", explique Armelle Oger. "Les sciences de l'éducation ne sont pas obligatoirement intégrées dans la formation des enseignants. Mais ce qui est optimiste, c'est la capacité d'innovation des professeurs", mis en avant par la revue We Demain, qui organise avec franceinfo un forum intitulé Et si on changeait l'école ? mardi 10 décembre à 19 heures à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enfants dans une école primaire, le 2 septembre 2019, à Paris. 
Des enfants dans une école primaire, le 2 septembre 2019, à Paris.  (MARTIN BUREAU / AFP)