VIDEO. Lancement réussi pour l'ATV-5 en route vers la Station spatiale internationale

Le cinquième et ultime cargo automatique européen ATV a été lancé avec succès depuis Kourou, dans la nuit de mardi à mercredi.

Capture d\'écran de la vidéo diffusée par le Centre national des études spatiales (CNES), le 29 juillet 2014, du lancement de la fusée Ariane 5 et de l\'ATV-5 vers la Station spatiale internationale, à Kourou, en Guyane.
Capture d'écran de la vidéo diffusée par le Centre national des études spatiales (CNES), le 29 juillet 2014, du lancement de la fusée Ariane 5 et de l'ATV-5 vers la Station spatiale internationale, à Kourou, en Guyane. (ARIANE ESPACE / CNES ./ FRANCETV INFO)

"Le petit dernier est en orbite", s'est félicité le directeur général de l'Agence spatiale européenne, Jean-Jacques Dordain. Dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 juillet, le cinquième et ultime cargo automatique européen ATV, l'ATV-5 Georges Lemaître, a été lancé avec succès depuis Kourou, en Guyane. Il est en route vers la Station spatiale internationale (ISS). 


La fusée Ariane 5 ES, avec à son bord l'ATV-5, a décollé du Centre spatial guyanais, à 20h47 heure locale, 1h47 heure de Paris, emportant la plus lourde charge utile jamais injectée en orbite par un lanceur Ariane, soit 20,3 tonnes. L'ATV-5 s'est séparé du lanceur un peu plus d'une heure plus tard, poursuivant son trajet autonome jusqu'à l'ISS, qui tourne autour de la Terre à 400 km d'altitude. Il doit s'amarrer automatiquement à la station le 12 août, pour une durée d'environ six mois pendant lesquels il deviendra un module additionnel pour les six astronautes à bord de l'ISS.

"Le 60e tir d'Ariane 5 réussi d'affilée"

"Le lancement que nous venons de vivre revêt une valeur particulière", a salué la secrétaire d'Etat à la Recherche, Geneviève Fioraso, qui a assisté au lancement :  "C'est en effet à la fois le 60e tir d'Ariane 5 réussi d'affilée, le 74e en tout, et le cinquième et dernier lancement d'ATV."

Avec la fin des ATV, l'ISS sera ravitaillée par des vaisseaux russes Progress et des cargos opérés par des firmes privées américaines sous contrat avec la Nasa, SpaceX (Dragon) et Orbital Sciences (Cygnus).