Prix Nobel de médecine : le Suédois Svante Pääbo récompensé pour ses travaux sur le séquençage du génome de l'homme de Néandertal et la paléogénomique

"Ses découvertes ont donné la base à l'exploration de ce qui fait de nous, humains, des êtres aussi uniques", a salué lundi le comité Nobel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le paléogénéticien suédois Svante Pääbo, ici le 7 septembre 2018, a reçu le prix Nobel de médecine le 3 octobre 2022. (CHRISTIAN CHARISIUS / DPA)

Le prix Nobel de médecine et de physiologie 2022 a été attribué, lundi 3 octobre, au Suédois Svante Pääbo pour le séquençage du génome de l'homme de Néandertal et la fondation de la paléogénomique. "En révélant les différences génétiques qui distinguent tous les humains vivants des hominidés disparus, ses découvertes ont donné la base à l'exploration de ce qui fait de nous, humains, des êtres aussi uniques", a salué le jury.

"Les différences génétiques entre Homo sapiens et nos plus proches parents aujourd'hui éteints étaient inconnues jusqu'à ce qu'elles soient identifiées grâce aux travaux de Pääbo", a ajouté le comité Nobel dans sa décision.

Son père avait reçu le prix Nobel de médecine en 1982

Svante Pääbo (67 ans) a découvert qu'un transfert de gènes avait eu lieu entre ces homininés aujourd'hui disparus et l'Homo sapiens. Ce flux ancien de gènes vers l'homme d'aujourd'hui a un impact physiologique, par exemple en affectant la façon dont notre système immunitaire réagit aux infections. Son père, Sune Bergström, avait également reçu le Nobel de médecine en 1982.

L'année dernière, le Prix Nobel de médecine avait été décerné aux Américains Ardem Patapoutian et David Julius pour leur découverte sur la façon dont le système nerveux transmet la température et le toucher.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.