Exomars 2016 : la fusée Proton a décollé de Baïkonour

Ce décollage marque le début d'une mission russo-européenne. Une sonde placée sur Mars va être chargée de chercher des preuves d'activité biologique. Un premier pas nécessaire avant l'envoi éventuel d'hommes sur place.

FRANCE 2
Il était 10h30 (heure française) au moment du décollage de la fusée Proton, à Baikonour (Kazakhstan), lundi 14 mars. Il s'agit de l'un des plus ambitieux projets de l'Agence spatiale européenne. À bord de cette fusée se trouve une sonde qui a pour objectif de rejoindre Mars, soit 496 millions de kilomètres à parcourir en sept mois, avant d'entrer en orbite à 400 km seulement de la "planète rouge".
 
Un objectif double
 
Grâce aux capteurs de pointe dont elle dispose, Exomars va pouvoir analyser tous les gaz présents à la surface avec l'espoir de répondre enfin à la question de tous les scientifiques : la planète Mars abrite-t-elle de la vie ?
"On cherche des traces de vie actuelle ou de vie passée", explique Paolo Ferri, de l'Agence spatiale européenne. L'objectif est aussi de pouvoir envoyer un robot d'exploration d'ici 2018.
Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue d\'artiste de la mission ExoMars 2016 à l\'approche de la planète rouge.
Une vue d'artiste de la mission ExoMars 2016 à l'approche de la planète rouge. (D. DUCROS / EUROPEAN SPACE AGENCY / AFP)