Cet article date de plus de huit ans.

Antennes-relais : des riverains dénoncent le passage "en force" d'Orange

Des habitants du XVIIIe arrondissement de Paris dénoncent le passage "en force" de l'opérateur dans l'installation de trois antennes-relais face à une école. Orange indique que la station a été installée mais que "l'antenne ne sera pas activée tant que le résultat des mesures ne sera pas connu".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Sebastien Nogier Maxppp)

La méthode peut choquer. Le Collectif 173 (du numéro de la rue concernée : la rue Marcadet dans le XVIIIe arrondissement de Paris) se bat contre l'installation de trois antennes-relais Orange. "En raison de la grande proximité d'une école maternelle, d'une crèche et d'un foyer pour enfants, l'opérateur a essuyé trois refus successifs. Cette année, il a décidé de passer en force ", écrit le collectif dans un communiqué.

La station installée, mais l'antenne "pas activée"

Dans un courrier daté du 26 juillet, l'opérateur promettait de ne pas intervenir pendant l'été, et de repousser "la fin des travaux avec le montage de baies de radio de téléphonie (...) vers la fin du mois de septembre après les mesures de l'AEU ", l'Agence d'écologie urbaine.

Mais "Orange France est intervenu trois fois en août et a procédé à l'installation presque complète ", dénonce le collectif. L'opérateur confirme en effet que la station a bien été installée, mais un porte-parole indique qu'"une série de mesures de champ menées par la mairie du XVIIIe débute et que l'antenne ne sera pas activée tant que le résultat de ces mesures ne sera pas connu, d'ici une semaine environ ".

Les riverains ont prévu un rassemblement de protestion jeudi prochain, le 20 septembre.

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.