Cet article date de plus de cinq ans.

Que peut-on espérer du survol historique de Pluton par la sonde New Horizons ?

La sonde spatiale américaine, lancée par la Nasa en 2006, va s'approcher au plus près de Pluton, mardi. Ses sept instruments doivent aider les scientifiques à mieux comprendre cette planète naine, qui n'a jamais été explorée. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La sonde New Horizons à l'approche de Pluton, en juillet 2015. (HANDOUT / NASA)

Aux confins de notre système solaire, Pluton devrait dévoiler tous ses secrets, mardi 14 juillet. La sonde américaine New Horizons va, en effet, passer au plus près de la planète naine à 13h49 précises (heure française). Elle se trouvera alors à 12 500 km de la surface de la planète, soit un peu moins que le diamètre de la Terre. 

C'est quoi la mission New Horizons ?

Tout a commencé le 19 janvier 2006, à Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis). Pluton faisait alors encore partie des planètes du système solaire, avant la redéfinition de son statut par l'union astronomique internationale, en 2006. C'est la dernière à n'avoir jamais été explorée par des sondes humaines. Le but de cette mission était, à l'époque, d'en savoir plus sur les origines de notre système solaire. La sonde a, depuis, parcouru près de 5 milliards de kilomètres. Aussi grande qu'un piano, New Horizons ne pèse que 454 kg. Ces caractéristiques lui ont permis d'être l'engin spatial le plus rapide au monde avec ses quelque 49 600 km/h. 

Que va mesurer la sonde ?

Pour les scientifiques, ce passage est historique. Les données qui vont être recueillies seront les plus précises jamais mesurées sur cette planète découverte en 1930. Les images prises par la sonde permettent déjà de distinguer des taches sombres à la surface de Pluton et des cratères importants sur sa principale lune, Charon. 

Forte de ses sept instruments de mesures, New Horizons sera peut-être capable de percer ces mystères. Imageurs infrarouge ou ultraviolet, spectomètres, télescope ou radiomètre, les instruments de la sonde permettront d'atteindre des objectifs scientifiques majeurs. De quoi est constituée l'atmosphère de Pluton ? Quelle est sa morphologie ? A quoi ressemble sa surface ? Autant de questions pour le moment sans réponse. La sonde se trouvant actuellement à 5 milliards de kilomètres de la Terre, les données nous parviendront progressivement pendant les seize prochains mois.

Et après, que deviendra New Horizons ?

A cause d'une vitesse impressionnante, impossible d'arrêter la sonde aux alentours de Pluton et de l'y placer en orbite. New Horizons continuera donc son chemin dans la Ceinture de Kuiper. Cette zone est occupée par de petits corps célestes tels que des astéroïdes et des comètes, restes d'anciennes planètes. L'étude de la composition de ces corps célestes, vieux de plusieurs milliards d'années, pourrait aider à mieux comprendre les prémices du système solaire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.