Cet article date de plus de cinq ans.

L'exoplanète la plus proche de la Terre n'est (finalement) sûrement pas habitable

En cause : la violence de son étoile, Proxima, qui est une naine rouge, un type d'étoile plus petit, plus froid mais plus instable que notre soleil.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vue d'artiste de l'exoplanète Proxima Centauri b. (MARK GARLICK/SCIENCE PHOTO LIBRA / MGA / AFP)

Sa découverte avait fait grand bruit, en août 2016. A l'époque, les chercheurs indiquent que l'exoplanète Proxima Centauri b, l'exoplanète la plus proche de la Terre, serait potentiellement habitable, et ne se trouve qu'à 4,2 années-lumière de la Terre. Mais la Nasa a expliqué dans une vidéo, publiée mercredi 8 février, qu'elle n'est probablement pas propice à la vie.

Des tempêtes solaires trop violentes

En cause : la violence de l'étoile Proxima du Centaure, autrement l'étoile hôte de cette exoplanète. Proxima du Centaure est très différente de notre soleil : c'est une naine rouge, un type d'étoile répandu car "elles représentent plus de 70% du contingent d'étoiles qui composent la voie lactée", rappelait Sciences et Avenir, en 2015. Sauf que ces étoiles sont plus petites, plus froides et plus instables que notre soleil, avec des tempêtes solaires, plus fréquentes et plus violentes.

Ces éruptions génèrent des rayonnements qui décomposent les molécules et les ionise. En clair, elles sont détruites, évaporées. Parmi les éléments ainsi traités, l'hydrogène et l'oxygène... qui sont les atomes de la molécule d'eau et de nombreux autres éléments nécessaires à la vie.

D'après la Nasa, Proxima Centauri b a probablement perdu tout son oxygène dans les 10 millions d'années après sa formation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Exoplanètes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.