Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo "Thigh gap", les dangers de l'ultramaigreur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Valérie Gaget, Philippe Turpaud - France 2 et France 2 Bordeaux
Article rédigé par
France Télévisions

Il s'agit d'avoir l'écart entre les cuisses le plus grand possible. Un professeur de médecine, spécialiste de l'adolescence, appelle les parents à la vigilance. 

C'est un phénomène inquiétant qui apparaît sur les forums et les réseaux sociaux. Tout se résume en une expression, le thigh gap : il s'agit d'avoir l'écart entre les cuisses le plus important possible, rapporte Elle.fr. Une tendance qui séduit certaines jeunes Françaises. "Moi, je trouve que c'est beau de l'avoir", raconte une adolescente. "Je trouve ça joli. Je l'ai pas mais c'est mon but de l'avoir (…), c'est un peu un idéal", explique une autre.

"Il faut vraiment être en état de privation"

Grégory Lassus-Debat, directeur de la publication du magazine Causette, reproche à la presse féminine et au monde de la mode de ne pas dire la vérité. "Les photos sont extrêmement retouchées (…). Tant qu'on ne signale pas dans les pages 'attention cette photo est retouchée, cette femme n'existe pas et cette morphologie n'existe pas dans la vraie vie', il y aura toujours des jeunes femmes pour esayer d'atteindre ces modèles-là."

Un professeur de médecine, spécialiste de l'adolescence, appelle les parents à la vigilance. "Pour se creuser les cuisses et perdre 20 à 25 kilos, et donc beaucoup de masse musculaire, il faut vraiment être en état de privation." Il rappelle que "l'anorexie mentale est une vraie maladie".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.