13h15, France 2

VIDEO. Ce patient de 83 ans se fait opérer du cœur sous hypnose et sans anesthésie générale

Un homme de 83 ans s'est porté volontaire pour faire changer une valve de son cœur sous hypnose. Pendant que le chirurgien s'affaire sur l'organe, Hélène, une infirmière qui s'est formée à cette pratique après dix années de métier… Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 24 novembre 2018.

Monsieur Loison est un patient de 83 ans volontaire pour une opération du cœur, un changement de valve sous hypnose, réalisée à l'Institut cœur poumon de Lille. Le chirurgien est assisté par Hélène, une infirmière qui s'est formée à cette technique après dix ans de métier. Elle voulait moins de chimie et plus d'humanité pour ses patients. Avant l'opération, la jeune femme a eu besoin de tout savoir sur ses habitudes, son environnement, afin de pouvoir l'emmener ailleurs, plus profondément, vers une sorte de transe.

"Voilà monsieur Loison, on est en début d'après-midi. Nous allons donc faire ce soin, cet examen. On est bien. Il y a toute l'équipe qui est ici parmi nous. Les médecins qui se préparent…" dit-elle doucement à son patient. Ce dernier n'a reçu aucun antidouleur, sauf un petit anesthésiant local sur la jambe. "Si vous n'étiez pas ici, vous seriez chez vous, dans votre maison ?" demande l'infirmière. Parfaitement conscient, le patient répond par l'affirmative. D'autres questions précises sur sa vie appellent d'autres réponses…

Des sensations mais pas de douleur

Au bout de quelques minutes, le patient est parti dans son monde et l'intervention proprement dite commence. "Peut-être voyez-vous ces roses de couleurs différentes… Peut-être pouvez-vous sentir cette odeur…" Monsieur Loison est paisible, les yeux clos, le visage détendu. Le cardiologue introduit alors un long tuyau dans une artère qui va de la jambe jusqu'au cœur. Comme ce geste pourrait être douloureux, il prévient Hélène qui fait alors diversion en parlant d'un événement heureux de la vie du patient.

L'équipe se prépare ensuite à poser la nouvelle valve pendant que l'infirmière parle doucement à l'oreille de l'opéré, toujours conscient. Il a des sensations, mais reste calme. Au bout d'une heure, l'opération est terminée. "C'est une intervention dans le calme, sans produits anesthésiques, sédatifs ou anxiolytiques, explique le chirurgien. Le patient sera dans dix minutes quasiment comme vous et moi. On n'a eu aucun souci technique…" En cas d'échec de l'hypnose, les produits classiques ne sont pas loin.

Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 24 novembre 2018.

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)