Santé : un conflit d’intérêt au gouvernement après la nomination d’Aurélien Rousseau ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Santé : un conflit d’intérêt au gouvernement après la nomination d’Aurélien Rousseau ?
Article rédigé par France 3 - T. Curtet, L. Seux, T. Renault, V. Poulain
France Télévisions
France 3
Comment Aurélien Rousseau, le nouveau ministre de la Santé, travaillera-t-il avec son épouse, Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée de la Caisse nationale d’assurance maladie ? Explications.

Y a-t-il un conflit d’intérêt après la nomination d’Aurélien Rousseau, le nouveau ministre de la Santé ? Son épouse, Marguerite Cazeneuve, est la directrice déléguée de la Sécurité sociale. Le porte-parole du gouvernement est monté au créneau. "Il n’y a pas de conflit ni de lien, puisqu’on parle là de public. L’épouse du ministre de la Santé travaille dans le secteur public", a déclaré Olivier Véran, rappelant l’existence d’une "haute autorité pour la transparence de la vie publique", qui a mis en place "des recommandations dans ce type de situations". 

La plupart des dossiers gérés par l’Assurance maladie "directement ou indirectement pilotés par l’État" ? 

Le gouvernement affirme avoir donc anticipé la question. Aurélien Rousseau pourrait être amené à se dégager des dossiers que traite son épouse. Le rapport hiérarchique restera toutefois étroit, alors qu’elle devra défendre son institution.

"Est-ce qu’on peut, comme l’a suggéré le minstre, déporter de quelques dossiers, pour gérer ces liens d’interêt ? Non, quasi impossible. (…) La plupart des dossiers gérés par l’Assurance maladie sont directement ou indirectement pilotés par l’État", estime Frédéric Bizard, économiste et spécialiste de la santé. Pour l’association Anticor, qui veille sur les conflits d’intérêts potentiels, la mission du nouveau ministre doit être soigneusement cadrée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.