Psychologie : la notion de violence

Comme chaque vendredi, la psychologue Jeanne Siaud-Facchin intervient dans le Soir 3. Aujourd'hui, elle évoque la notion de violence.

France 3

La violence, est-ce avant tout un échec de la parole ? "C'est quand on a plus de mots pour le dire, pour le penser. C'est peut-être la dernière tentative pour se faire entendre. C'est une bascule qui met en place un rapport de force pour tenter d'imposer sa voie", estime la psychologue Jeanne Siaud-Facchin.

À chaud, on ne résout rien

Un mécanisme qui se conjugue au quotidien : "On le voit très bien dans les conflits qui peuvent exister entre les parents et les enfants. Quand le parent tente de faire faire quelque chose à l'enfant qui résiste, ça peut très vite monter", rappelle la spécialiste.

Ainsi, parfois on peut être sidéré par la peur, et être gagné par la colère. Le cerveau émotionnel s'emballe, il prend la main, et ça fait disjoncter au sens propre notre cerveau pensant. Ce qui veut dire en définitive qu'à chaud, on ne résout rien. On ne peut pas trouver de voie d'apaisement, revisiter ce qui est en train de se passer. Il faut attendre que ça s'apaise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jeanne Siaud-Facchin
Jeanne Siaud-Facchin (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)