Santé : un décret pour lutter contre la maigreur excessive dans la mode

Deux mesures visant à combattre la maigreur excessive dans le milieu de la mode entrent en vigueur un an et demi après la promulgation d'une loi portée par Marysol Touraine.

France 3

Impossible d'échapper aux diktats de la minceur. Parmi les pages des magazines, des mannequins sveltes au corps mince, parfois même un peu trop. Une représentation du corps bien éloignée de la réalité qui fait réagir les lecteurs. Le décret vient d'être publié au journal officiel. À partir du 1er octobre, les photos de mannequins dont la silhouette aurait été affinée devront obligatoirement afficher la mention "photographie retouchée". Les publicités dans la presse, sur les affiches et sur internet sont concernées. Cette mesure vise à prévenir les troubles du comportement alimentaire qui touchent 600 000 personnes en France.

"Ce ne sera pas révolutionnaire"

Caroline Gérardin, nutritionniste émet quelques réserves sur ce nouveau décret : "Est-ce que cela aura un impact, je ne suis pas certaine. Il n'y a pas que les magazines, il n'y a pas que les publicités, il y a aussi la télé. Je pense que ça va dans le bon sens, mais ce ne sera pas non plus révolutionnaire." Ce décret vient un complément d'une autre mesure. Désormais, les mannequins devront fournir un certificat médical pour exercer leur activité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une mannequin de dos lors d\'un défilé en 2008.
Une mannequin de dos lors d'un défilé en 2008. (MAXPPP)