Hôpital : Enquête après un décès aux urgences

Mardi 18 décembre au soir, une femme est morte après avoir passé douze heures aux urgences de l’hôpital Lariboisière, à Paris. Le parquet a ouvert une enquête pour déterminer les causes de ce décès.

FRANCE 3

Entre son arrivée aux urgences lundi 17 décembre au soir et son décès mardi matin, douze heures se sont écoulées. La femme d’une cinquantaine d’années a été retrouvée morte par le personnel du service des urgences de l'hôpital Lariboisière à Paris. Une enquête judiciaire a été ouverte. L’assistance publique des hôpitaux de Paris dispose pour l’heure de peu d’éléments. "Elle a été accueillie par l’infirmière d’accueil et d’orientation (…) Une enquête interne pour reconstituer la chronologie précise des faits est diligentée", indique l’AP-HP.

Un système arrivé à saturation

"Ce que l’on sait, c’est que la personne a attendu aux urgences après avoir été vue par l’infirmière d’orientation, après être arrivée par les sapeurs-pompiers. Elle a attendu et n’a pas été vue. Elle est décédée sur son brancard", précise pour sa part le Docteur Patrick Pelloux, président de l’association des médecins urgentistes de France. Pour les syndicalistes, ce décès est la conséquence d’un système arrivé à saturation. En trente ans, la fréquentation des urgences a presque triplé, passant de 8 millions en 1988 à 21 millions aujourd’hui par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris, le 31 juillet 2014.
L'hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement de Paris, le 31 juillet 2014. (IMAGE POINT FR / BSIP / AFP)