Cet article date de plus de cinq ans.

Les femmes victimes de maltraitance gynécologique

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Les femmes victimes de maltraitance gynécologique
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Mélanie Déchalotte, auteure de l'ouvrage Le livre noir de la gynécologie, dénonce certaines pratiques des personnels soignants.

Le Cytotec a été retiré du marché. Ce médicament, qui possède une molécule particulière, était utilisé pour faciliter les accouchements, mais il n'était pas sans danger pour la mère et l'enfant. "Les praticiens utilisaient le Cytotec malgré l'interdiction parce qu'il est beaucoup moins cher que l'autre molécule utilisée pour les accouchements. Et aussi parce que c'est beaucoup plus rapide", explique Mélanie Déchalotte, auteure de l'ouvrage Le livre noir de la gynécologie, invitée du Grand Soir 3.

Les dangers de l'épisiotomie

"Le Cytotec fait partie des nombreuses violences obstétricales. L'épisiotomie par exemple fait des ravages physiques et psychiques. La revue scientifique The Lancet demandait dès 1999 d'arrêter cette mutilation sexuelle féminine des temps modernes", ajoute Mélanie Déchalotte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.