Homéopathie : le déremboursement menace les laboratoires Boiron

La question du déremboursement de l'homéopathie inquiète l'entreprise Boiron implantée à Lyon dans le Rhône. La cotation de l'action a été suspendue à l'ouverture de la bourse.

France 2

Ils ont dû suspendre le cours de leur action en Bourse. Les laboratoires Boiron sont dans la tourmente depuis les rumeurs de déremboursement de l'homéopathie préconisée par la Haute autorité de santé. "Je ne comprends comment on peut démolir comme ça une entreprise", s'inquiète un salarié de la firme rhodanienne. Boiron emploie 2 600 personnes en France et réalise 60% de son chiffre d'affaires sur le territoire.

1 300 postes menacés

Si l'homéopathie n'était plus remboursée, les ventes pourraient chuter et menacer 1 300 postes. En 2003 déjà, le gouvernement avait baissé le taux de remboursement de l'homéopathie de 65 à 35%. Si les ventes du laboratoire avaient résisté, cette fois-ci, le produit pourrait être considéré comme un soin de confort. Boiron a dix jours pour apporter ses arguments et la question du déremboursement devrait être tranchée en juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des tubes de granules homéopathiques dans un laboratoire Boiron à Brest (Finistère), le 20 mai 2016.
Des tubes de granules homéopathiques dans un laboratoire Boiron à Brest (Finistère), le 20 mai 2016. (FRED TANNEAU / AFP)