Cet article date de plus de six ans.

Ebola : fausse alerte autour d'un cas à Paris

Une femme a été placée en chambre stérile, vendredi, suspectée d'avoir contracté le virus Ebola. Les résultats se sont avérés négatifs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôpital Bichat, à Paris. (FRED DUFOUR / AFP)

Les résultats sont négatifs. Suspectée d'avoir contracté le virus Ebola, une femme a été hospitalisée à l'hôpital Bichat de Paris, vendredi 10 octobre, mais les analyses menées se sont avérées négatives, a-t-on appris auprès de la ministre de la Santé, Marisol Touraine. La ministre a précisé que depuis le début de l'épidémie, c'était le onzième cas suspect ayant fait l'objet de tests cliniques, tous s'étant révélés négatifs.

Aucun cas contracté sur le sol français

L'hôpital Bichat, où a été hospitalisée cette patiente vendredi, fait partie des douze établissements accrédités par le ministère de la Santé pour accueillir les cas suspectés ou avérés de la maladie. Selon plusieurs médias, cette patiente revenait du Liberia. Aucun cas avéré n'a été recensé pour l'instant en France, hormis celui de l'infirmière de Médecins sans frontières (MSF) contaminée au Liberia, et aujourd'hui guérie.

Jeudi après-midi, un bâtiment de la Ddass avait été bouclé durant quelques heures, à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), après le malaise d'un homme présentant des symptômes ressemblant à ceux provoqués par le virus. L'alerte avait finalement été levée, la personne en question n'étant pas porteuse du virus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ebola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.