Royaume-Uni : plus de 150 000 personnes sont mortes du Covid-19 depuis le début de la pandémie

Le pays a encore enregistré près de 150 000 nouveaux cas samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme masquée dans le métro de Londres, le 5 janvier 2022. (RASID NECATI ASLIM / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le virus a coûté la vie à plus de 150 000 personnes au Royaume-Uni, a annoncé le gouvernement britannique, samedi 8 janvier. Plus précisément, ce sont 313 nouveaux décès dus au Covid-19 qui ont été enregistrés samedi, portant à 150 057 depuis le début de la pandémie le nombre total de personnes décédées 28 jours après un test positif.

De quelques mots sur fond noir, dans un autre tweet, le Premier ministre, Boris Johnson, a adressé un message de condoléances, soulignant combien "chacun et tous ceux" qui sont morts "demeurent une perte profonde pour les familles, amis et communautés affectées".

Le Royaume-Uni enregistre toujours des dizaines de milliers de contaminations liées au variant Omicron, même si après un record quotidien la semaine dernière, les chiffres marquent le pas depuis plusieurs jours, avec 146 390 nouveaux cas samedi. Même si le nombre de malades à l'hôpital est pour l'instant moins élevé que lors des précédentes vagues, la pression sur le système de santé britannique reste très forte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Omicron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.