Covid-19 : la France a-t-elle passé le pic dans les hôpitaux ?

Publié
Covid-19 : "Les hospitalisations vont baisser, mais attention tout de même parce que l'hôpital se remplit vite et se vide lentement", indique Damien Mascret
FRANCE 2
Article rédigé par
D. Mascret - France 2
France Télévisions

Le port du masque en extérieur n'est plus obligatoire depuis le mercredi 2 février. L'allègement des restrictions résulte d'une baisse significative du nombre de cas positifs au Covid-19, notamment en Ile-de-France. Damien Mascret nous livre son analyse sur le plateau du 20 Heures.

"Effectivement, depuis le 24 janvier, pour la France entière, on peut dire que le pic est passé. Mais en Ile-de-France, ça s'est passé 15 jours plus tôt, dès le 9 janvier", détaille Damien Mascret, médecin et journaliste France Télévisions. La Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine sont en train de franchir ce pic. "Les entrées à l'hôpital sont encore en augmentation", souligne le journaliste. Certes la hausse ralentit, mais on peut dire que dans toutes les régions, "il y a plus d'entrées à l'hôpital qu'il n'y a de sorties, sauf en Ile-de-France".

Même scénario qu'en Angleterre

Il pourrait se passer la même chose qu'en Angleterre : "progressivement, toutes les zones vont à nouveau décroître, les hospitalisations vont baisser, mais attention tout de même parce que l'hôpital se remplit vite et se vide lentement. Là aussi en Angleterre, on s'est aperçu qu'on était passé de 8 000 à 20 000 personnes hospitalisées en trois semaines, alors que trois semaines après, on était descendu seulement à 15 000", indique Damien Mascret.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.