Cet article date de plus de deux ans.

Variant Omicron : Israël rouvre ses frontières malgré un fort taux de contaminations

Publié Mis à jour
Variant Omicron : Israël rouvre ses frontières malgré un fort taux de contaminations -
Variant Omicron : Israël rouvre ses frontières malgré un fort taux de contaminations Variant Omicron : Israël rouvre ses frontières malgré un fort taux de contaminations - (France 2)
Article rédigé par France 2 - Agnès Vahramian
France Télévisions
France 2

La vague Omicron n'épargne aucun pays. À Tel-Aviv (Israël), le variant continue son chemin et les contaminations sont en constante augmentation. Pourtant, le pays a décidé d'ouvrir de nouveau ses frontières. 

Pourquoi le gouvernement d'Israël a-t-il choisi d'ouvrir ses frontières, au moment où le variant Omicron provoque un nombre inédit de contaminations dans le pays ? Dimanche 9 janvier, en direct de Tel-Aviv, la journaliste Agnès Vahramian apporte des réponses sur cet "immense paradoxe". "Les premiers touristes vaccinés sont arrivés ce matin après 21 mois de fermeture, alors que le nombre de cas de contaminations atteint des sommets ici", indique d'abord la journaliste sur France 3.

Omicron beaucoup moins dangereux que Delta en Israël

Si Israël a décidé de rouvrir ses frontières "au pire moment de l'épidémie", c'est en réalité par choix stratégique de la part du gouvernement, qui constate qu'arrêter la propagation du virus n'est plus possible. Pour Israël, les quelques cas venus de l'étranger ne changeront pas la donne. "[Nous] constatons ici que ce virus est beaucoup moins mortel que ne l'était Delta", explique Agnès Vahramian. Le pays souhaite développer une forme d'immunité collective, et préfère se concentrer sur la quatrième dose afin de protéger ses habitants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.