Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : deux études affirment que les risques d'hospitalisation sont plus faibles avec le variant Omicron qu'avec le variant Delta

Publié
Covid-19 : deux études affirment que les risques d'hospitalisation sont plus faibles avec le variant Omicron qu'avec le variant Delta
France 2
Article rédigé par
T. Franceschet - France 2
France Télévisions

Selon deux études britanniques, le variant Omicron, très contagieux, serait moins dangereux que le variant Delta. Il provoquerait également moins de formes graves, et donc moins d'hospitalisations. 

Le variant Omicron serait-il moins dangereux que les autres variants du Covid-19 ? Causerait-il moins de formes graves du coronavirus, même s'il est plus contagieux ? C'est ce que laissent penser les premières études, dont deux britanniques. Au Royaume-Uni, le nombre de contaminations flambe et atteint des niveaux jamais connus, avec plus de 80 000 cas par jour. En revanche, le nombre d'hospitalisations reste quant à lui stable. 

Moins de personnes en réanimation  

L'Agence de santé britannique affirme que les malades d'Omicron sont moins susceptibles de faire des formes graves qu'avec le variant Delta. Les patients seraient ainsi moins nombreux en réanimation. "Ce qu'on voit en Angleterre, c'est qu'il y a plus de patients hospitalisés dans ce que l'on appelle des lits conventionnels, (...) où ils n'ont pas besoin d'être intubés, qu'il y en a en réanimation", précise Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP. Autre signe encourageant : au Danemark, 1,4% des cas du variant Delta entraînent des hospitalisations, contre seulement 0,6% avec le variant Omicron. Mais les chercheurs restent prudents, car ce nombre d'hospitalisations moins élevé est peut-être dû au fait qu'Omicron touche plus de personnes vaccinées et en majorité jeunes, qui sont donc moins à risque de faire des formes graves.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.