Israël : "La vaccination contre le Covid-19 marche, cela tient presque du miracle", constate un immunologue de Tel-Aviv

Le pays entame son troisième déconfinement dimanche grâce, disent les autorités, à la vaccination. Près de la moitié de la population qui peut se faire vacciner l'a été. L'immunologue Cyrille Cohen a constaté "une baisse de la mortalité de plus de 50%".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une jeune israelienne reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19 à Tel-Aviv, le 18 février 2021. (MOSTAFA ALKHAROUF / ANADOLU AGENCY)

Centre commerciaux, commerces de rue, salles de sport... Israël a commencé à rouvrir son économie dimanche 21 février, deuxième phase du troisième déconfinement depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Un retour à la normale  rendu possible grâce à la campagne de vaccination, affirment les autorités israéliennes. 

"Nous nous rendons compte que la vaccination marche. Cela tient presque du miracle", s'enthousiasme sur franceinfo le professeur Cyrille Cohen, immunologue à l’université de Bar Ilan deTel-Aviv et membre du conseil consultatif sur les essais cliniques des vaccins contre le Covid-19 en Israël. Près de la moitié de la population est désormais vaccinée.

"Le confinement a réussi à stopper la propagation de ce virus, mais n'avait pas fait baisser les chiffres des malades graves"

Cyrille Cohen

à franceinfo

Plus de 30% de la population israélienne a reçu les deux doses du vaccin, indique l'immunologue. Mais il ajoute qu'en prenant en compte "la population qui peut se faire vacciner aujourd'hui en Israël", soit six à sept millions de personnes, "vous avez la moitié qui a déjà reçu les deux doses, soit plus de trois millions". Les enfants de moins de 16 ans ne peuvent pas encore se faire vacciner dans le pays.

L'immunologue a pu constater "une baisse très claire" de la contamination. Et dans le mois qui s'est écoulé, il a relevé "une baisse de la mortalité de plus de 50%". Au pic de l'épidémie, Israël comptait "entre 9 000 et 10 000 cas par jour. Aujourd'hui, on est tombé à une moyenne de 2 000 à 3 000 cas". Cyrille Cohen souligne qu'il y a "beaucoup moins d'hospitalisations de gens vaccinés. C'est flagrant. Quand vous prenez la liste des gens hospitalisés aujourd'hui, vous voyez une minorité de gens vaccinés. C'est assez impressionnant". Les scientifiques sont "arrivés à la conclusion que le vaccin protège entre 91 et 98% de la mortalité et des états graves".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.