Infographies Age, région, revenus : qui sont les personnes non vaccinées ?

Pointés du doigt par Emmanuel Macron, les Français n'ayant reçu aucune dose de vaccin sont plus nombreux dans le sud de la France et dans les communes pauvres des grandes agglomérations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Carte de la part des personnes non-vaccinées par intercommunalité. (FRANCEINFO)

Après avoir passé plusieurs mois à appeler les personnes non vaccinées "à la responsabilité", Emmanuel Macron a franchi un cran supérieur. Le chef de l'Etat veut maintenant "les emmerder jusqu'au bout", a-t-il déclaré face à des Français lors d'une rencontre organisée par Le Parisien.

Mais qui sont-ils, ces 4,7 millions de citoyens de plus de 12 ans qui n'ont toujours pas reçu, au 4 janvier 2022, la moindre dose de vaccin contre le Covid-19 ? A l'aide des données publiées par Santé publique France et par l'Assurance maladie, franceinfo en dresse le portrait-robot.

Le sud de la France à la traîne

Déjà constatée il y a plusieurs mois alors que la campagne vaccinale tournait à plein régime, une forte disparité géographique se maintient. La situation saute aux yeux en observant la carte de la vaccination par intercommunalité*. La moitié nord, le centre de la France et l'Ouest concentrent les zones les plus fortement vaccinées, la palme revenant à l'île de Noirmoutier, où seulement 15,9% de la population n'a reçu aucune dose. Dans le Sud, en particulier dans le Sud-Est, la vaccination est en retard : l'intercommunalité de Die, dans la Drôme, compte ainsi 38% d'habitants non vaccinés. Plusieurs territoires d'Ile-de-France affichent également une part élevée de personnes non vaccinées. Les outre-mer ont par ailleurs des taux de vaccination faibles comparé au reste de la France, mais on ne dispose pas de chiffres récents et consolidés.

La carte montre des taux de non-vaccination élevés dans certaines zones frontalières, notamment proches de la Suisse. Il s'agit d'un biais statistique : les frontaliers couverts par l'assurance maladie suisse ont eu la possibilité de se faire vacciner en territoire helvète, échappant ainsi aux statistiques françaises. Difficile, en l'état, de savoir combien de personnes cela représente.

Dans les grandes métropoles, les communes les plus pauvres sont les moins vaccinées

Un autre constat se maintient dans le temps : la forte corrélation entre le niveau de richesse des habitants d'une commune et son niveau de vaccination. Les données publiées par l'Assurance maladie permettent une analyse fine, au niveau communal, pour les métropoles parisienne, lyonnaise et marseillaise. Et le constat est frappant. Ainsi, plus le revenu médian d'une commune est faible, plus on y trouve de personnes non vaccinées.

C'est ce qu'illustre l'infographie ci-dessous : chaque point représente une commune, avec en abscisses la part des habitants vaccinés, et en ordonnées le revenu médian. La taille des points dépend de la population communale, et la couleur, de son taux de vaccination. Par exemple, dans le 16e arrondissement de Paris, où le revenu médian est de 40 400 euros, 20,1% de la population n'est pas vaccinée. Contre 39,1% à Saint-Denis, où le revenu médian n'est que de 15 270 euros.

Une vaccination inégale d'une tranche d'âge à l'autre

Qu'en est-il de l'âge des Français qui n'ont jusqu'à présent pas reçu de dose de vaccin ? La classe d'âge la plus représentée est, sans surprise, celle des 5-11 ans, autorisés seulement depuis décembre 2021 à recevoir une injection. Au 4 janvier 2022, ces enfants non vaccinés représentent 5,7 millions de personnes, soit 98,8% de leur classe d'âge.

Outre cette tranche d'âge, on compte 913 700 adolescents de 12 à 17 ans non vaccinés, et près de 855 000 personnes de 30 à 39 ans. Du côté des plus anciens, alors que moins de 64 000 personnes âgées de 70 à 79 ans n'ont reçu aucune dose, on en dénombre 503 000 de plus de 80 ans.

Mais observer ces chiffres en proportion de chaque classe d'âge est aussi instructif. On dénombre ainsi plus de 12% des plus de 80 ans, population particulièrement à risque face au Covid-19, qui n'ont reçu aucune dose de vaccin.

* Pour des raisons techniques, nous n'avons pas pu représenter les outre-mer sur cette carte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.